Orgasme mortel : une femme décède d’une rupture d’anévrisme

Cette activité sexuelle solitaire a sans doute provoqué le décès prématuré de cette jeune femme de 24 ans. Une hémorragie méningée consécutive à la rupture d’un anévrisme cérébral est la cause de la mort. L’augmentation trop importante et rapide de la pression artérielle due à l’orgasme a provoqué la rupture d’une poche de sang exceptionnel créé par la dilatation anormale de la paroi d’une artère. Les faits ont été rapportés par un journaliste de sciences et vie sur son blog « réalités biomédicales ».

Le cerveau

Un orgasme aurait facilité la rupture d’anévrisme

Alors que la jeune femme s’était absentée lors d’une fête de famille et qu’elle s’était isolée dans la salle de bain pour s’adonner à des plaisirs solitaires, au bout d’une heure et demie d’absence, son compagnon s’est inquiété. Il a enfoncé la porte, il a découvert sa compagne sans vie, elle avait beaucoup vomi et près d’elle gisait un vibromasseur. Les médecins allemands ont indiqué dans un article paru en ligne dans l’American Journal of Forensic Medicine and Pathology que la jeune femme souffrait avant sa mort d’un mal de tête récurrent, ce qui pourrait être une cause de son anévrisme cérébral, elle fumait également plus d’une quarantaine de cigarettes par jour. Rappelons que le tabagisme augmente le risque de l’anévrisme.

Un mal de tête, le symptôme qui doit alerter

L’anévrisme cérébral est plus particulièrement observé chez les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle, de cholestérol ou encore chez les fumeurs. Sous la pression artérielle, un ballon de sang se forme et sa rupture entraîne une hémorragie cérébrale qui peut être fatale. Les personnes porteuses d’un anévrisme cérébral ne possèdent pas en général de symptômes au stade de la fissure, mais dans un tiers des cas, un mal de tête violent se fait ressentir quelques jours avant l’accident, cela peut se manifester également par des vomissements, des nausées, le patient peut perdre connaissance. L’anévrisme fait partie de la deuxième catégorie d’accident vasculaire cérébral.

Le cerveau, Pixabay – 95C

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Le monde de la médecine

La gonorrhée plus vulgairement appelée la « chaude pisse » est l’une des MST les plus répandues, elle est aussi très difficile à traiter

Cette maladie est causée par une bactérie, elle est particulièrement sensible à la chaleur, à …

2 commentaires

  1. Merci pour cet article, bien mieux renseigné médicalement que d’autres que j’ai lu … ailleurs.

    Une précision : c’est l’anévrisme qui est la cause des céphalées, non li’nverse.

  2. Quelle belle mort ! En épectase comme disent les jésuites … Où est le problème ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *