LOADING

Type to search

L’épidémie de bronchiolite se distingue par sa précocité et son intensité inédites en 2015

2 années ago
Share

Répandue chez les nourrissons de moins de deux ans, la bronchiolite est un virus qui entraîne une grave infection des voies respiratoires inférieures chez l’enfant. L’épidémie de bronchiolite se distingue cette année par sa précocité et son intensité, selon le dernier bulletin hebdomadaire épidémiologique de l’Institut de veille sanitaire (InVS) du mercredi 25 novembre 2015. L’InVS a observé ainsi une « augmentation du nombre de passages aux urgences et de visites de SOS médecins pour bronchiolite, en particulier en Ile-de-France, dans le Nord, l’Ouest et le Sud-Ouest ». Une chose est sûre : la bronchiolite sera plus sévère en 2015 que les deux années précédentes. Même si la maladie se traite bien, la vigilance parentale doit être de mise et il y a des signaux d’alerte qui ne trompent pas sur lesquels nous reviendrons.

Comment éviter la bronchiolite chez l’enfant et la soigner efficacement s’il y a contagion ?

La bronchiolite est occasionnée par un virus (le VRS ou virus respiratoire syncytial en cause dans plus de 70 % des cas recensés). Chaque année, 30% des plus petits l’attrapent. Il se transmet par la salive, les éternuements, la toux ou les mains. « Une rhinopharyngite de l’enfant ou de l’adulte peut être à l’origine d’une bronchiolite chez un nourrisson présent dans l’entourage », selon l’Assurance Maladie. Sur son site Internet, l’Inpes a remis à l’honneur ses conseils aux parents. Pour éviter d’infecter un bébé, il faut, durant la période épidémique (d’octobre à la fin de l’hiver) se laver systématiquement les mains avant de s’occuper d’un nourrisson, nettoyer tout le matériel utilisé (biberons, tétines), éviter les lieux publics confinés et les bisous quand on est enrhumé ou grippé. Le traitement est simple et se résume à un désencombrement du nez, une bonne hydratation en faisant boire régulièrement l’enfant, et de la kiné respiratoire.

Un état des lieux de l’épidémie de bronchiolite en France à la veille du mois de décembre

SOS Médecins indique dans un communiqué que « le dépassement du seuil épidémique de bronchiolite a été franchi le 28 octobre ». Il rejoint d’ailleurs l’InVS quant à une infection particulièrement marquée : « Depuis cette date, l’épidémie de bronchiolite s’intensifie fortement ». Si l’on se fie à son dernier bulletin évoqué plus haut, les chiffres sont éloquents : en l’espace d’une semaine, les consultations de SOS Médecins se sont accumulées. 546 visites ont été réalisées pour prendre en charge des cas de bronchiolites (22 % de plus en une semaine). Ce sont les urgences qui attestent le plus du pic épidémique atteint pour ne pas dire complètement dépassé. 3394 enfants ont défilé dans les services d’urgence, et parmi eux, 1151 enfants ont été hospitalisés (plus le bébé est en bas âge, plus cette dernière s’impose). Cela constitue une augmentation de 48 % en l’espace d’une semaine ! On le voit les statistiques sont dans le rouge le plus complet.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *