Accueil / Actualités / Mangez des noix avec modération et votre taux de mauvais cholestérol diminuera

Mangez des noix avec modération et votre taux de mauvais cholestérol diminuera

La liste des vertus inhérentes aux noix étaient déjà nombreuses comme une espérance de vie accrue ou encore un sperme de meilleure qualité. Dernier bénéfice en date pour ses consommateurs réguliers : la faculté de réduire le taux de mauvais cholestérol. C’est ce qui ressort d’une étude émanant de la prestigieuse université américaine de Yale qui a été publiée dans la revue BMJ Open Diabetes Research & Care le lundi 23 novembre 2015.

L’étude révélatrice des noix à croquer car elles sont dévoreuses de mauvais cholestérol

Pour arriver à de tels résultats, les scientifiques ont réalisé des tests après de 112 personnes âgées de 25 à 75 ans ne fumant pas mais toutes confrontées à un risque élevé de diabète. Deux groupes ont été constitués. Le premier a dû suivre un régime réduit en calories et a bénéficié de conseils nutritionnels. Le second a suivi un régime sans aucune restriction de calories ni conseils nutritionnels. Dans chaque groupe, les chercheurs ont choisi des participants au hasard et leur ont demandé de manger quotidiennement 56g de noix (ce qui équivaut à un apport journalier de 336 calories) en plus de leur régime. Les autres devaient au contraire arrêter de manger des noix pendant six mois. À la fin de l’expérience, les chercheurs ont constaté une baisse du mauvais cholestérol chez les personnes ayant consommé les noix et un meilleur fonctionnement de la paroi des vaisseaux sanguins. Que du bonheur et du bonus pour le coeur !

Cette consommation de noix doit cependant être encadrée et associée à un régime sain

Les bienfaits des noix seraient imputables au fait que, comme tous les oléagineux, elles sont nanties de qualités nutritionnelles et saines connues depuis longtemps : acides gras, vitamines et minéraux (folate et vitamine E) sont le trésor qu’elles renferment si vous prenez l’initiative de les casser et nous ne pouvons que vous encourager à tenter l’expérience avant tout gustative. Un écueil majeur cependant est leur apport calorique loin d’être négligeable, qui si la gourmandise l’emporte, entraînera une prise de poids de manière quasi-inévitable. Les chercheurs, en se basant encore sur leur étude, en attestent : ceux qui avaient consommé des noix en se nourrissant de façon gargantuesque ont été victimes d’une augmentation incontestable de leur masse graisseuse. C’est tout l’inverse pour ceux astreints à un régime et une consommation modérée de noix avec une réduction de leur tour de taille. Allez-y mollo mais pas à gogo !

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Le denier cas humain de la rage, en France, plus particulièrement en Guyane, remonte à …

Réagissez !