Accueil / Actualités / A 5 ans, une fillette de 2 ans est frappée par la ménopause

A 5 ans, une fillette de 2 ans est frappée par la ménopause

Il est bien difficile d’expliquer à une jeune enfant que son corps change trop tôt, trop vite. En effet, dès l’âge de deux ans, sa poitrine a commencé à se développer, l’acné a fait son apparition sur son visage, les règles ont perturbé cet enfant vers quatre ans. Elle a alors vu son corps se recouvrir d’une pilosité bien trop précoce. Aujourd’hui, à seulement cinq ans, elle va être ménopausée mais le traitement coûte cher, les parents ont lancé une campagne de financement participatif.

Médecin

La puberté précoce se définit par le développement des seins avant l’âge de huit ans, les règles apparaissent deux ans plus tard

La fillette grandit alors plus vite que prévu. Une fois le diagnostic posé, la question d’un éventuel traitement se pose. Sachant qu’une puberté précoce accélère la maturation du squelette, la croissance va se terminer plus tôt, sans traitement, ces enfants mesureront moins d’un mètre cinquante à l’âge adulte. Généralement, cette précocité est familiale, la mère ayant elle-même ses règles très tôt. Toutefois, il peut arriver que cela soit du à une maladie de l’hypophyse. Trop femme pour leur âge, elles restent des enfants dans un corps qui paraît pourtant adulte. Si l’âge des premières règles a pu évoluer depuis 20 ans, les premiers signes de puberté apparaissent dans 1 à 2% des cas. Notre système hormonal serait-il aussi influencé par notre environnement ? Il n’existe pas véritablement de conclusions scientifiques pour le moment, mais il faut tout de même se montrer vigilant.. Une chercheuse canadienne a réalisé plusieurs études sur le sujet. Elles montrent que les filles trop tôt pubères sont plus anxieuses, elles feraient aussi plus de tentatives de suicide, elles auraient tendance à consommer davantage de drogues, de tabac, d’alcool, elles sont aussi susceptibles d’être victimes de violences sexuelles, physiques.

Les conséquences peuvent être lourdes sur l’espérance de vie comme sur la santé

Emily n’est pas une enfant comme les autres, elle n’a jamais eu le corps d’une enfant de son âge. A cinq ans, elle va déjà être ménopausée, elle a grandit trop vite, à quatre mois, elle mesurait la taille d’un bébé d’un an. Après des années de tests, les parents ont appris que leur enfant souffrait de la maladie d’Addison qui se caractérise par une insuffisance surrénalienne. Selon la mère, sa fille est consciente de sa différence. Elle doit suivre un traitement médical mais chaque injection coûte plus de 1445 dollars soit 1225 euros. Les parents ont lancé une campagne de financement participatif, l’objectif des 5000 dollars a été dépassé en moins de deux semaines.

Médecin, Pixabay – Unsplash

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Cancer

Etats-Unis : une maman remercie via une lettre poignante sur Facebook le personnel soignant veillant sur sa fille

Pour que le combat de sa fille, Sophie, âgée de deux ans et hélas diagnostiquée …

Réagissez !