LOADING

Type to search

Accueil des migrants : 56 % des Français se prononcent en défaveur des réfugiés

2 années ago
Share

L’accueil des migrants est une nouvelle fois débattu après la publication de la photo d’un enfant décédé. Toutefois, 56 % des Français disent non aux réfugiés, car même s’il faut trouver une solution, elle ne se trouvera pas en France.

Migrants

Migrants / Crédit Photo : Wikimédia – United States Navy

Avec la photo de l’enfant qui circule dans la presse mondiale, nombreuses sont les personnes à pousser l’Europe à accueillir les migrants. Toutefois, qu’est-ce que la France peut-elle leur offrir ? Le pays est traversé par la crise, les dettes s’accumulent, les Français ont du mal à finir les mois et le pouvoir d’achat ne cesse d’être entaché. Il est clair que la question des réfugiés demande des réponses, mais elles ne sont sans doute pas référencées sur le sol français.

Pour l’accueil des migrants, une majorité de jeunes sont contre

Cette constatation est parfaitement illustrée par le sondage réalisé pour BFMTV entre le 1er et le 2 septembre 2015. Chez les 35/49 ans, ils sont 63 % à se prononcer en défaveur de l’accueil des migrants contre 56 % chez les 18/24 ans. Les résultats sont donc assez clairs et montrent que les Français sont contre l’accueil des réfugiés. Il y a tout de même une petite différence chez les sondés âgés de plus de 65 ans, car ils sont 62 % à se prononcer en faveur.

L’accueil des réfugiés est refusé par 56 % des sondés

D’une manière générale, le sondage montre que 56 % des personnes interrogées sont contre l’accueil des migrants. Ces derniers ont tendance à provenir de la Syrie comme ce fut le cas pour le petit garçon décédé sur une plage. Aujourd’hui, son visage a fait le tour du globe et son histoire est également référencée. Son père est le seul survivant, car celui-ci a perdu ses deux enfants ainsi que sa femme dans un geste de désespoir, celui de fuir la Syrie jonchée par les conflits avec l’État islamique. La famille avait souhaité obtenir le statut de réfugiés pour le Canada, mais il avait été refusé. Ils ont donc tenté l’impossible pour rejoindre l’Europe sur un bateau de fortune.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *