Accueil / Actualités / Alcool : l’OCDE tire la sonnette d’alarme

Alcool : l’OCDE tire la sonnette d’alarme

L’alcool reste un sérieux problème en France et dans le monde. L’OCDE tire la sonnette d’alarme sur cette consommation qui présente des risques.

Alcool
Alcool

Le  « Binge Drinking », cette nouvelle façon de boire de l’alcool est pour les jeunes une manière de s’amuser, ils consomment vite et de grandes quantités pour parvenir à une ivresse rapide. La consommation à risque est en nette augmentation chez les adolescents et les femmes dans de nombreux pays. Les boissons alcoolisées sont disponibles partout et à tous les prix, des campagnes de publicité sont très nombreuses et très attrayantes pour les jeunes, elles déculpabilisent le risque et les incitent à boire davantage pour être plus fun. Les marques d’alcools sont parfois considérées comme responsables, elles mettent sur le marché des produits toujours plus attirants pour les jeunes selon le rapport de l’OCDE. Les accidents de la circulation causés par un abus d’alcool sont de plus en plus fréquents, la violence générée par ces boissons est aussi en nette progression en France et les maladies graves qui surviennent après une consommation durable sont en hausse.

Lutter contre l’alcool, les mesures de l’OCDE

L’OCDE dévoile des mesures qui pourraient prouver leurs efficacités auprès des buveurs de longue durée ou pour ceux qui consommeraient de façon occasionnelle, mais récurrente : une augmentation des taxes, un durcissement de la réglementation sur la vente de toutes les boissons alcoolisées et le renforcement des contrôles pour ce qui concerne l’alcool au volant et punir plus sévèrement les automobilistes prit en flagrant délit de boisson.

L’alcool est plus meurtrier que le SIDA

L’OCDE indique une moyenne, un adulte boirait environ 10 litres d’alcool fort par an, ce qui représente 100 litres de vin. Dans les années 2000, les adolescents de moins de 15 ans ont alourdi la liste de ceux qui boivent de façon régulière. Les hommes ayant un faible niveau d’éducation seraient enclins à boire davantage, le contraire pour les femmes. L’abus d’alcool est l’une des premières causes de mortalité et d’invalidité, il tue plus que le SIDA, la violence et la tuberculose réunis. Un problème qu’il faudrait résoudre de toute urgence

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Une punaise de lit

CHU de Nantes : des punaises de lit s’invitent aux urgences

Le CHU de Nantes, plus précisément son service des urgences, a été la proie d’une …

Réagissez !