LOADING

Type to search

Alerte à la bombe : une vengeance après son vol identifié

3 années ago
Share

L’alerte à la bombe avait été donnée par une sexagénaire qui voulait se venger après un vol. Ce prétexte lui a valu une garde à vue.

Super U

Super U

L’alerte à la bombe émise par une sexagénaire n’a pas été sans conséquence puisque le préjudice est estimé à 100 000 euros minimum. L’enseigne avait pris cette annonce très au sérieux et elle avait décidé de fermer pendant six heures les portes du magasin dans le but d’enquêter sur cette affaire. De plus, les faits se sont déroulés pendant la période de Noël et elle est cruciale pour les centres commerciaux. Lors de la journée du 23 décembre, les clients effectuent leur dernier achat pour la préparation du Réveillon de Noël.

Un homme inquiété pour une alerte à la bombe à Super U

La sexagénaire avait exprès d’émettre une alerte à la bombe pendant cette période dans le but de nuire au maximum au magasin. Les faits se sont donc déroulés la veille du Réveillon de la semaine dernière en Touraine à Chissay. Les gendarmes étaient donc venus nombreux dans ce Super U pour mettre en place le protocole et les premières investigations avaient permis d’obtenir l’emplacement d’un mobile. Ce dernier appartenait à un homme de 63 ans et il avait été jugé 24 heures plus tard pour la fausse alerte à la bombe selon une information de la Nouvelle République.

Elle avoue être à l’origine de la fausse alerte à la bombe

Cette alerte à la bombe n’avait toutefois pas été lancée par cet homme et les forces de l’ordre ont effectué une recherche du côté de son épouse condamnée à 6 mois de prison avec sursis pour ce dossier. À cet instant, ils ont compris que cette dernière était à l’origine de cette affaire, car elle voulait se venger de ce Super U. Quelques jours auparavant, cette femme avait été interpellée par les vigiles, car elle avait dérobé du thon et des noix de Saint Jacques. Le magasin pensait que l’histoire était terminée lorsqu’elle avait réglé la facture de 21 euros. Interpellée et placée en garde à vue, elle avait fait exprès de prendre la voix d’un homme pour qu’elle ne soit pas reconnue et elle n’avait pas pris la défense de son mari.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *