Accueil / Actualités / Anaïs à Mulhouse : 24 ans après sa mort, l’enquête est réouverte

Anaïs à Mulhouse : 24 ans après sa mort, l’enquête est réouverte

A Mulhouse, Anaïs était une fillette de dix ans. Elle a été assassinée il y a 24 ans plus tard et le dossier est désormais réouvert.

Photo d'illustration de la police
Photo d’illustration de la police

Cette petite fille avait disparu en 1991 entre son domicile et l’école qu’elle fréquentait (environ 300 mètres), son corps avait été retrouvé trois mois plus tard dans une forêt dans le département des Vosges, elle avait été étranglée. De nombreuses battues à l’époque avaient été nécessaires ainsi que l’intervention de médiums et d’un sourcier pour retrouver le corps de l’enfant, il gisait sous un tas de pierres et ce sont des promeneurs qui avaient signalé la découverte du corps. Vingt-quatre plus tard, le Procureur de la République de Mulhouse a décidé à la suite d’une demande de l’avocat du père de la petite fille de réouvrir le dossier du meurtre d’Anaïs. Les années sont passées et la technologie a fait d’énormes progrès, la science peut aujourd’hui apporter son savoir pour aider la police à trouver des indices à l’époque muets.

Des indices de nouveaux étudiés à Mulhouse

Ces nouvelles investigations vont se focaliser sur les vêtements de l’enfant qu’elle portait lors de sa disparition, une doudoune de couleur bleue, des collants et sa paire de chaussures. En 1991, il y avait eu des lettres anonymes qui vont de nouveau être examinées selon TF1. L’avocat du père de la fillette a espoir que la justice de 2015 fasse parler tous ces indices retrouvés sur le corps de l’enfant. Un chauffeur routier qui était en prison pour des meurtres d’enfants avait été un temps soupçonné du meurtre d’Anaïs, mais après des vérifications il avait été innocenté de crime, il est décédé en prison en 2001. Le coupable n’a jamais été retrouvé.

A la recherche du meurtrier d’Anaïs décédée il y a 24 ans

Selon des sources de l’enquête relayées par France 3 Alsace, les policiers se seraient de nouveaux intéressés à cette affaire depuis plus d’un an, la police judiciaire de Strasbourg (DIPJ) reprendrait le dossier et se pencherait sur l’entourage de la fillette, de nouvelles informations pourront peut-être résoudre ce meurtre jusqu’à lors resté sans coupable.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !