Cerceuil

Attentat de Nice, Yanis enterré sans ses organes, les parents veulent une raison

Depuis quelques jours, un nouveau drame secoue les proches des victimes décédées dans l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice. Plusieurs parents auraient découvert que le corps de leur enfant leur avait été restitué sans les organes selon une information de la radio France Maghreb. Des foies, des reins, des coeurs, des cerveaux auraient été conservés à l’institut légal du CHU Pasteur à Nice.

Ont-ils profané leur corps ?

C’est le terme employé par l’un des parents du petit Yanis victime de l’attentat sur la promenade des Anglais. Les organes de l’enfant auraient été prélevés sans l’autorisation des parents. Ceux-ci ont décidé d’assigner en justice l’État. Yanis fait partie des 87 personnes décédées dans l’attentat à Nice dans les Alpes Côte d’Azur. Ce n’est que récemment que les parents de Yanis ont appris cette nouvelle. Selon le parquet, les organes auraient été retirés pour connaître les causes exactes du décès, une opération sans aucun lien avec le don d’organes. À la demande des parents, les organes de l’enfant seront rendus à la famille. Pour eux, c’est terrible, car ils vont devoir enterrer leur fils une deuxième fois.

L’autopsie était-elle vraiment nécessaire ?

Les causes de la mort de toutes ces victimes étaient connues de tous. Elles avaient malheureusement succombé à un terrible attentat le 14 juillet. L’autopsie avait-elle vraiment lieu d’être et le retrait des organes était-il de surcroît très utile, autant de questions que se posent les familles, les avocats. En 2017, les parents de Yanis avaient déjà porté plainte au sujet des failles de sécurité constatées le soir de l’attentat. Une information judiciaire avait été ouverte en 2017 et les conclusions du jugement n’ont pas encore été rendues. Aujourd’hui de nouveau, ils veulent savoir pourquoi on leur a rendu le corps de leur enfant amputé de ses organes. Ils demandent des explications. Leur garçon a été enterré sans son foie, son pancréas et une partie de ses poumons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *