Aliments transformés, nuggets

Attention, les aliments très transformés à consommer avec modération

Les chercheurs et les nutritionnistes se sont penchés de très près sur les aliments industriels transformés et le constat n’est pas franchement réjouissant. Les études montreraient que l’abus de ces aliments ayant subi des transformations importantes et contenant de nombreux additifs augmenterait le risque cardiovasculaire et le décès. Ces produits sont en effet riches en sel, en sucre, en graisses saturées et pauvres en vitamines et en fibres.

C’est la consommation régulière qui importe

Il ne faut pas être pour autant alarmiste. On peut manger ce genre de produits, mais de façon très occasionnelle, c’est l’habitude qui est dangereuse pour la santé. Ces nouveaux travaux renforcent les arguments déjà négatifs des études précédentes liant les plats industriels à un risque accru d’obésité, d’hypertension artérielle, de cancers.

  • Les industriels nous rendent accros à ce genre de nourriture, confiseries, sodas, nuggets, hamburger, plats cuisinés surgelés.
  • Pour ces produits à base de viande, de poisson, de légumes, leur consommation a plus que doublé ces dernières années au détriment des aliments demandant plus de préparation personnelle.
  • Aujourd’hui, ils représentent plus de 80% de notre consommation alimentaire.
  • Leur succès réside en partie dans le fait qu’ils sont peu coûteux et faciles à consommer.
  • Cet avantage est non négligeable, car nous vivons dans une société où il faut aller toujours plus vite et obtenir des résultats immédiats.

Ils agissent de façon perverse sur certaines zones cérébrales

Lorsque nous les consommons, ils activent les régions du cerveau liées à la récompense, au plaisir et de ce fait, on a tendance à en manger plus que raison. Ils sont conçus pour déclencher le plaisir immédiatement et on les avale sans faim. Durant ces dernières décennies, les habitudes alimentaires se sont modifiées en France comme dans de nombreux pays du monde. On consomme davantage des produits transformés qui contribuent aujourd’hui à plus de la moitié des apports caloriques. Ils contiennent souvent des additifs alimentaires ainsi que des substances issues des emballages et autres matériaux au contact des aliments. Ils sont susceptibles de véhiculer des composés toxiques. Fabriqués pour être goûteux, sains, les aliments ultra-transformés se caractérisent le plus souvent par une qualité nutritionnelle très faible. Il est important de ne pas alarmer les consommateurs, mais de les informer des risques potentiels.

Il est donc préférable de consommer ces produits avec parcimonie. Plusieurs industriels se sont déjà engagés dans l’amélioration de leurs produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *