Accueil / Actualités / Autotest du VIH : les officines le reçoivent en juin

Autotest du VIH : les officines le reçoivent en juin

L’autotest du VIH sera possible en France puisque les officines le proposeront dès le mois de juin. Il ne remplacera pas la prise de sang.

Des gouttes de sang
Des gouttes de sang

L’autotest du VIH est assez simple puisque les clients des officines seront invités à acquérir un kit prêt à l’emploi qui est déjà en fonction dans plusieurs pays. Comme c’est le cas par exemple pour le diabète, il suffit de piquer un doigt dans le but de récolter une goutte de sang. Cette dernière doit être appliquée sur l’autotest et il sera nécessaire d’attendre environ un quart d’heure. Dès ce délai écoulé, l’utilisateur aura la possibilité de savoir si des anticorps en lien avec le virus mortel du Sida sont présents.

Un autotest du VIH pour atteindre certaines personnes

Cet autotest est assez efficace, mais il faudra éventuellement conforter le résultat avec une prise de sang. Cette dernière reste à l’heure actuelle le procédé le plus fiable pour détecter le VIH. Toutefois, jusqu’à maintenant, certains pouvaient éprouver une certaine réticence à effectuer un test dans un laboratoire même. Avec ce kit prêt à l’emploi, il est possible de le réaliser à son domicile, ce qui devrait supprimer une bonne dose de stress. Avec l’autotest du VIH, les associations espèrent que le dépistage de cette maladie mortelle sera plus important.

Des conditions à remplir pour l’autotest du Sida

Pourquoi Docteur récoltait les propos de l’association Aides qui précisait que l’autotest du VIH permettrait par exemple d’atteindre les personnes qui sont les plus exposées et qui ne vont pas dans un laboratoire pour procéder à une prise de sang. Il faudra débourser entre 25 et 28 euros et aucune ordonnance ne sera nécessaire, cela devrait faciliter le dépistage. Il sera nécessaire de suivre quelques recommandations pour que le résultat soit optimum, car l’autotest ne devra pas être utilisé si le risque référencé remonte à moins de 3 mois. Il sera inutile de le réaliser 24 heures ou plus après un rapport non protégé par exemple.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Réagissez !