LOADING

Type to search

Tags: ,

Cabines de bronzage : sont-elles bonnes ou mauvaises pour la santé ?

1 année ago
Share

Partir en vacances déjà un peu bronzé, préparer sa peau aux rayons du soleil, dévoiler doucement son corps, déambuler dans les rues des grandes villes avec un teint halé, de nombreuses personnes passent par la case des cabines de bronzage. Cette méthode très utilisée ne serait pas une bonne manière d’apprivoiser le soleil bien au contraire cela contribuerait à l’apparition de cancers de la peau.

Une cabine de bronzage

Les cabines de bronzage ne protègent pas du soleil

L’institut national pour le cancer (INCA) tient à rappeler en cette période de départ que l’exposition au soleil sans protection, les compléments alimentaires, les cabines de bronzage, les autobronzants sont des facteurs aggravants pour la santé. Les séances d’UV en cabine ne protègent pas du soleil. Les rayons les plus dangereux sont les UVA, ils traversent la peau, procurent un vieillissement prématuré, un relâchement cutané, des rides, ces rayons sont très important dans les cabines de bronzage d’où le risque de cancers de la peau. Plusieurs études ont démontré qu’une séance par mois augmenterait le risque de développer un cancer cutané.

Les cabines de bronzage sont soumises en France à des réglementations strictes

Depuis le 29 juillet 2009, le centre international de recherche sur le cancer a officiellement classé les UV émis par les cabines de bronzage  comme étant « cancérigènes ». Les mesures de protection ont été renforcées le 20 octobre 2014 par deux décrets. Avant de pratiquer le soleil artificiel, il faut respecter les mises en garde, en cas de doute mieux vaut consulter un professionnel de santé.

Il ne faut pas dépasser la durée d’exposition prévue en fonction du type de peau

Respecter 48 heures de délai entre deux séances, porter des lunettes de protection fournies en cabine. Le soleil est indispensable à la vie, l’exposition excessive est dangereuse, en France, en 2015, plus de 1773 décès suite à des cancers de la peau ont été recensés. La crème solaire reste la meilleure protection, en quantité suffisante, renouvelée fréquemment. Les spécialistes recommandent aux personnes ayant des antécédents familiaux, personnels de mélanome d’être particulièrement vigilantes. Toutes anomalies cutanées doivent être surveillées, montrées à un médecin. Le soleil, oui, mais avec modération, les cabines de bronzage, mieux vaut éviter, c’est interdit au moins de 18 ans.

Une cabine de bronzage, Pixabay – dorianrochowski

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *