Cancer : 1/3 des malades frappés par la dénutrition

La dénutrition lors d’un traitement anti-cancéreux est malheureusement avérée chez de nombreux patients. Le risque est très important chez les personnes atteintes d’un cancer. La maladie et les médicaments ont tendance à couper l’appétit tout en provoquant chez le malade des nausées et des vomissements. Adapter son alimentation est primordial pour éviter toutes les carences nutritionnelles.

Alimentation saine
Alimentation saine / Crédit Photo : Pixabay – condesign

L’alimentation lorsqu’une personne souffre d’un cancer doit être de qualité, face à la maladie, il faut éviter trop de sédentarité, se préserver autant que possible un bon moral et se prévenir de tous moments de déprime. Des médecins généralistes et des spécialistes vont se réunir autour d’une table ronde du 8 au 10 octobre pour assister aux entretiens de Bichat à Paris, ils vont essayer de faire le tour de la santé en 2015, un vaste sujet qui suscite de nombreux débats constructifs.

Les malades du cancer doivent opter pour une alimentation spécifique

L’alimentation est au cœur des discussions, elle doit rester qualitative pour que le corps ne subisse pas trop de carences et cela durant toutes les étapes de la maladie, lorsqu’il y a perte de poids et que le corps est malnutri, les réserves restantes ne suffisent plus à combattre la maladie. Certains cancers peuvent récidiver par dénutrition (cancers digestifs), une perte de poids de plus de 10% peut avoir des conséquences très graves. Lorsque la maladie a été décelée, un diététicien doit absolument prendre en charge le patient pour le guider vers une alimentation adaptée, car la dénutrition peut entraîner en plus des symptômes de la pathologie, une grande fatigue. Le diététicien va suggérer des aliments non odorants pour ne pas accentuer les nausées, mais parfois cela ne suffit pas, il faut alors avoir recours à une alimentation artificielle par sonde ou dans les veines.

La dénutrition est réelle chez les patients atteints d’un cancer

L’alimentation doit rester variée et plutôt végétarienne, des fruits et des légumes en quantité suffisante et peu d’apport en viande, il faut garder une activité physique autant que cela est possible au moins 30 minutes de marche et cela 5 jours par semaine, il faut à tout prix préserver sa qualité de vie du mieux que l’on peut et éviter les occupations telles que l’ordinateur et la télévision qui doivent rester des moments furtifs. Le cancer est un mauvais moment de la vie, l’alimentation, la présence des autres, le bon moral et l’espoir peuvent participer à la guérison.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Un seul commentaire

  1. CETOGENE, c’est l’alimentation pour aider les cancéreux à vaincre le cancer. Cette alimentation fondée sur l’exclusion de tous les glucides, sucre mais aussi pain, pâtes, riz, pommes de terre, légumes secs et fondés sur le fait que les cellules cancéreuses consomment exclusivement des glucides et 15 fois plus que les cellules normales. Par contre les cellules normales sont capables d’aller chercher des graisses qu’elles « cassent » pour s’alimenter, ce que ne peuvent pas faire les cellules cancéreuses. D’où l’idée de manger presque 90% de graisse (en choisissant des bonnes graisses), des protéines et presque plus de glucides, sauf de la salade ou des choux. Et cela donne d’excellents résultats……à l’étranger…… car en France, on en parle très peu…… Il est vrai qu’un régime alimentaire qui affaiblit les cellules cancéreuses ce n’est pas bon pour le chiffre d’affaires des laboratoires pharmaceutiques.
    Ce régime cétogène pourrait également aider à combattre des maladies neurologiques comme Alzheimer ou Parkinson car notre cerveau serait littéralement intoxiqué par les sucres apparu dans notre alimentation courante il y a moins d’un siècle.
    Et vous savez le plus bizarre, les gens qui suivent un régime cétogène n’ont pas plus de problèmes cardio-vasculaires que les autres, n’ont plus de diabète et accessoirement maigrissent plus facilement, car manger gras coupe la faim…… On nous aurait menti ? Tiens curieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *