Accueil / Actualités / Cancer et la viande rouge : l’OMS ajoute quelques précisions

Cancer et la viande rouge : l’OMS ajoute quelques précisions

Le risque de cancer avec la viande rouge a entraîné une polémique sans précédent. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) revient sur les conclusions de cette enquête pour apporter quelques informations.

De la viande hachée
De la viande hachée / Crédit Photo : Pixabay – HolgersFotografie

L’alimentation peut avoir un impact sur la santé et si l’hygiène de vie n’est pas optimisée, un risque de cancer est probable. Une branche de l’OMS revenait sur la consommation de viande rouge et celle qui a subi à une transformation. Une surconsommation pourrait être néfaste, mais certains internautes n’ont peut-être pas compris qu’il fallait avant tout être raisonnable. L’OMS révèle sur son site Internet qu’une alimentation rythmée par des viandes peut avoir des bénéfices pour la santé, mais sous quelques conditions.

Face à un risque de cancer avec la viande rouge, il faut être raisonnable

Comme dans tous les domaines, les excès sont nocifs et peuvent donc conduire à des problèmes de santé. Toutefois, l’OMS stipule qu’il faut limiter la consommation, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut retirer la charcuterie et la viande rouge des menus. Dans son étude, le CIRC dresse seulement quelques recommandations, mais c’est aux consommateurs de jauger leur risque face à la maladie en évaluant leur consommation. Si elle est excessive, il sera donc conseillé de la réduire. Il peut s’avérer judicieux de manger de la viande au maximum deux fois par semaine et de choisir du poisson.

L’OMS ne recommande pas de stopper une telle consommation

Ces conseils sont aussi valables pour d’autres aliments comme les pâtisseries, les menus caloriques ou encore les hamburgers. Il est tout à fait possible d’en consommer occasionnellement, mais si l’ingurgitation est régulière, des problèmes de santé peuvent être au rendez-vous. Il ne faut donc pas devenir végétarien pour autant, car les régimes privatifs sont susceptibles d’avoir des avantages, mais il peut aussi comporter quelques désagréments.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !