LOADING

Type to search

Céphalées : la conséquence d’un manque de vitamine D

11 mois ago
Share

Une grande partie de nos besoins est synthétisée sous l’action des rayons du soleil. Le reste doit être puisé via l’alimentation. Elle est indispensable à la croissance durant la petite enfance, elle assure la robustesse des os, elle prévient de l’ostéoporose. Pourtant, la moitié de la population en manque. Elle agit au niveau des intestins, des reins, elle absorbe le calcium, le phosphore, elle permet sa fixation sur les os. Les carences provoquent le rachitisme, chez l’adulte, il y a une augmentation des fractures. Elle préviendrait l’évolution de certaines maladies auto-immunes. Pour savoir si l’on manque de vitamine D, un simple dosage sanguin suffit.

Une migraine

Cette vitamine D est essentielle au métabolisme de l’organisme

Des chercheurs de l’université de l’est de la Finlande à Kiopo ont étudié les carences en vitamine D chez la gent masculine. Ils ont analysé les données d’une étude précédente de plus de 2601 hommes âgés de 42 à 60 ans. Les volontaires ont été divisés en quatre groupes selon leur apport en vitamine D, 250 soit 9,6% ont signifié ressentir des maux de tête récurent, une carence en vitamine D a été mise en évidence chez ces sujets. Cette découverte est essentielle, elle permet d’ouvrir la porte à de nouvelles considérations sur les bienfaits de cette vitamine, une supplémentation pourrait alors intervenir afin de réduire les céphalées. Des essais plus affinés vont être menés afin de mieux comprendre ce qui pourrait prévenir et guérir les maux de tête.

La vitamine D aurait un effet bénéfique sur notre système immunitaire

Nous avons tous besoin de vitamine D pour être en bonne santé, elle n’est pas naturellement présente dans l’organisme alors que son rôle est primordial. Aujourd’hui délaissée, l’huile de foie de morue faisait partie des incontournables des remèdes de grand-mère, elle fût longtemps la bête noire de toute une génération d’enfants. Les personnes qui souffrent d’intolérance au gluten, de la maladie de Crohn ou d’une maladie inflammatoire de l’intestin sont plus à risque d’être carencées en vitamine D. Il existe de nombreux aliments qui contiennent celle-ci, les œufs, les sardines à l’huile, les abats comme les rognons, le foie, le saumon, la truite, les laitages. On peut aussi prendre des compléments alimentaires, mais attention au surdosage. Les maux de tête chroniques interviennent majoritairement entre octobre et mai, ce qui conforte les résultats de l’étude finlandaise, c’est à cette période que le soleil est moins présent.

Une migraine, Pixabay – geralt

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *