Accueil / Actualités / Le comité national autisme se tient aujourd’hui à Paris, des mesures sont attendues

Le comité national autisme se tient aujourd’hui à Paris, des mesures sont attendues

Les familles attendent beaucoup de ce troisième comité, tous espèrent que les mesures promises par l’état deviennent concrètes et notamment la question sur la prise en charge des personnes atteintes de ce trouble qui actuellement est encore trop peu suffisante.

Pour aider les autistes, une aide financière complémentaire est demandée

Les familles ont recours à des intervenants à domicile pour s’occuper de leur enfant autiste et ces prestations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale d’où l’urgence de la situation. Une mesure annoncée le 5 avril dernier à l’Assemblée nationale devrait si elle est mise en place donner un peu de souffle à tous ces parents, une aide financière complémentaire réclamée depuis très longtemps par toutes les personnes concernées.

Les enfants autistes ont d’importants besoins

En France, plus de 650.000 personnels souffrent d’un trouble de l’autisme, dont plus de 250.000 enfants, un nouveau-né sur 100 serait atteint. Pour faire front et dénoncer cette France en retard, l’association «  vaincre l’autisme » a appelé les parents à se mobiliser dans l’après-midi devant l’hôtel de ville de la capitale où se tient le comité. Ce dernier se réunit aujourd’hui pour dresser le bilan, tous espèrent que les promesses annoncées début avril seront tenues.

Les soins qui sont proposés dans notre pays sont très en retard par rapport à ce que mettent en place d’autres pays. En France, seules les familles ayant des revenus financiers conséquents peuvent avoir recours pour leur enfant à des séances d’ergothérapie ou de psychomotricité. Ce n’est qu’une fine partie des soins dont ces enfants ont besoin au quotidien.

3400 places d’accueil promises à toutes les familles

Les parents pour l’instant assurent financièrement tous les modes d’éducation qui sont conseillées par la haute autorité de santé, un enfant autiste demande pour une prise en charge très correcte entre 2000 et 3000 euros par mois, des faits relatés par la présidente de SOS autisme dans les colonnes du Parisien. Il existe également un autre problème que rencontrent les parents, trouver un établissement. En France, les structures sont presque inexistantes, il faut souvent avoir recours à la Belgique.

Le gouvernement au vu de ce manque a promis que d’ici fin 2017 plus de 3400 places d’accueil seront crées, c’est un petit coup de pouce, mais encore bien trop insuffisant puisque dans notre pays ce sont plus de 250.000 enfants atteints d’autisme et seulement 20% sont scolarisés. L’autisme se caractérise essentiellement par une interaction sociale déficiente, ce n’est pas une maladie psychiatrique, c’est un trouble envahissant du comportement et la problématique actuelle, c’est le diagnostic, la prise en charge, la thérapeutique ainsi que la recherche.

Un enfant, Flickr

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se laver les dents

Dents de lait des enfants : des informations capitales pour lutter contre le cancer

Lorsque les enfants perdent leur dent de lait, certains parents après le passage de la …

Réagissez !