Actualités,  Actualités Maison & Travaux

Conseils pour l’entretien de votre pelouse

La pelouse, comme toutes les autres composantes du jardin, nécessite un entretien régulier et minutieux. Réalisé régulièrement, il ne demandera finalement que peu de temps chaque semaine alors qu’une pelouse peu entretenue peut vite devenir irrécupérable. Élément vivant, la pelouse varie aussi en fonction des saisons et son entretien connaît globalement deux temps forts dans l’année : le printemps et l’automne. Voici donc quelques conseils pour obtenir un vrai gazon à l’anglaise.

Les bons gestes au printemps et en été

Avec la chaleur progressive, la pelouse va vite se mettre à pousser à une vitesse impressionnante, quasiment visible à l’œil nu. Pour éviter que la tondeuse ne parvienne plus à avancer à cause d’une hauteur de brin trop importante, il convient donc de tondre tous les 2 à 5 jours. La première tonte de printemps devra intervenir lorsque l’herbe aura atteint environ 7 à 8 centimètres.

Pour favoriser cette pousse, l’arrosage est aussi primordial et il est conseillé, surtout en été, de programmer l’arrosage automatique aux premières heures du jour, quand les températures sont encore plus fraîches pour permettre à l’eau d’être absorbée en profondeur et de ne pas s’évaporer immédiatement. On le sait assez peu mais une pelouse a environ besoin de de 2 à 3 cm d’eau par semaine, il faut donc être vigilent de ne pas l’inonder.

Comme toute matière vivante, l’herbe a aussi besoin de respirer et il faut donc l’aérer à l’aide d’un scarificateur. Le printemps est aussi le moment de replanter ou de semer les zones qui ont été endommagées en hiver. Cela est surtout nécessaire pour les pelouses anciennes et arrivera beaucoup moins si vous avez par exemple la chance d’habiter l’une de ces maisons de ville neuves avec une cour au gazon fraîchement planté.

Il faudra enfin l’alimenter avec du terreau, de l’engrais spécial pelouse et il sera aussi intéressant de conserver la paille de l’herbe coupée qui protègera la pelouse de la chaleur et lui apportera des nutriments lors de sa décomposition. Attention toutefois, à ne pas asphyxier l’herbe avec trop de résidus d’herbe coupée.

L’automne et l’hiver

A l’automne, il convient de préparer la pelouse à sa mise en sommeil en arrêtant l’engrais et en adaptant l’arrosage à la pluviométrie. Il existe d’ailleurs des systèmes intelligents dotés d’un pluviomètre qui ne déclenchent l’arrosage qu’en cas de nécessité.

Il convient aussi de ramasser régulièrement les premières feuilles mortes afin qu’elles ne fassent pas jaunir la pelouse en créant des zones où l’herbe serait recouverte et manquerait de lumière.

Une nouvelle scarification peut aussi être réalisée sans problème pour redonner un peu de souffle à la pelouse après une période où elle se sera densifiée.

Enfin, en hiver arrêtez complètement l’arrosage tant pour la pelouse que pour les installations afin d’éviter leur gel. Lorsqu’il est tombé une fine couche de neige, même si cela est très tentant il vaut mieux éviter de marcher sur la pelouse et pire encore lorsqu’il y a des plaques de glace.

L’hiver est le temps de repos de la nature et il faut donc profiter de cette période pour réviser son matériel, l’entretenir, changer l’huile de moteur de la tondeuse et aiguiser les lames. Bref faites en sorte que tout soit prêt pour la prochaine saison !

A l’aise dans l’écriture, je partage avec plaisir divers articles. J’ai de nombreuses compétences que ce soit dans la rédaction, le design, le SEO… Appliquée et rigoureuse, je vérifie toujours mes sources.