Accueil / Actualités / Diabète chez l’enfant : l’obésité de sa mère mis en cause

Diabète chez l’enfant : l’obésité de sa mère mis en cause

Le diabète de type 1 chez l’enfant a tendance à se développer notamment si la maman est concernée par l’obésité et même le surpoids.

Diabète
Diabète

Le risque de diabète de type 1 pourrait être réduit durant la grossesse si des précautions étaient davantage respectées. Cette maladie peut-être présente dès la naissance, mais aussi se déclarer de façon brutale plus tard. Selon une étude suédoise, les enfants qui naissent de femmes qui sont en surpoids au cours des premiers mois de grossesse ont un risque plus important de 33 % de développer ce diabète, il se caractérise par une incapacité à produire une quantité normale d’insuline. Le risque pour le type 1 est multiplié par cinq si le père est lui-même atteint de cette maladie et par trois si la mère est diabétique sans être en surpoids selon diabetologia.

Les conditions pour que le diabète se développe chez l’enfant

Dans l’étude qui est parue mardi ce diabète représenterait 5 à 10 % de la maladie qui survient le plus souvent à l’adolescence ou durant l’enfance à l’encontre le diabète de type 2 qui apparaît à l’âge adulte lorsqu’il y a des problèmes de poids. Cette étude suédoise a été réalisée sur 1,2 million d’enfants nés entre 1992 et 2004, ils ont été suivis jusqu’en 2009 et les résultats de l’étude montrent que 5771 participants ont développé un diabète de type 1. Dans les familles où ce diabète n’est pas d’actualité, les enfants qui viennent au monde ont trois plus de risque de se voir atteint de cette maladie si la mère a un indice de masse corporelle supérieur à 30 lors du premier mois de grossesse.

Un enfant peut éviter d’être atteint si la mère prend des précautions

En parallèle, les enfants qui naissent, dont la mère, a un indice de masse corporelle (IMC) normal, c’est-à-dire compris entre 18,5 et 25, ces enfants-là ne développeraient pas de diabète de type 1. Pour calculer l’IMC, il suffit de diviser le poids par la taille au carré. La prévention du surpoids est à prendre avec beaucoup de sérieux, on pourrait sensiblement faire baisser ce diabète si les femmes étaient plus vigilantes lors des trois premiers mois de grossesse, mais il faut prendre aussi en considération les facteurs environnementaux et l’alimentation qui sont déterminants également pour la santé du futur bébé.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Le denier cas humain de la rage, en France, plus particulièrement en Guyane, remonte à …

Réagissez !