Accueil / Actualités / Fiona s’était confiée à son père concernant Berkane Maklouf

Fiona s’était confiée à son père concernant Berkane Maklouf

Fiona a disparu le 13 mai 2013 et depuis son corps n’a pas été retrouvé malgré les nombreuses fouilles organisées. Son père a fait part de quelques données.

La petite Fiona disparue le 12 mai 2013
[/media-credit] La petite Fiona disparue le 12 mai 2013
Deux affaires sont référencées puisque la première concerne la recherche du corps de la petite Fiona alors que la seconde s’articule autour de sa sœur, Éva âgée désormais de 3 ans. Nicolas Chafoulais est le père biologique de ces deux enfants et il a deux objectifs. Le premier consiste à obtenir la garde exclusive de la petite fille et le second concerne Fiona qui a disparu le 13 mai 2013. Depuis quelques mois, les forces de police tentent de retrouver le lieu de la sépulture et le père biologique veut retrouver le cadavre.

Retrouver le cadavre de la petite Fiona

Dans un entretien accordé à RTL, le père de Fiona estime que le corps de l’enfant doit être retrouvé notamment pour lui donner une sépulture digne de ce nom. Berkane Maklouf et Cécile Bourgeon sont incarcérés et ils ont été à plusieurs reprises sur les lieux à proximité du lac d’Aydat pour la retrouver. Leur mémoire ne permettrait pas de découvrir l’emplacement, car à l’époque le couple était sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants. Le procureur a même organisé une fouille un an après les faits pour obtenir une configuration similaire, mais cela n’a apparemment rien donné. En parallèle, Nicolas Chafoulais s’est exprimé au sujet de la petite Fiona.

Fiona s’était confiée à son père

L’enfant n’avait plus de contact avec son père depuis plusieurs mois et aujourd’hui Nicolas Chafoulais a des regrets notamment lorsqu’il repense à un sujet de conversation. « Elle m’avait dit qu’il lui avait fait mal. Mais bon, à 5 ans, faire mal, ça peut être plein de choses… ça peut être en jouant » explique-t-il au journal. À l’époque, Nicolas Chafoulais voyait Fiona le week-end et il n’a pas « voulu trop gratter le sujet ». Il estime que s’il avait été « voir les flics, je me serais fait rembarrer. Pas de preuve, rien du tout, juste la parole d’un enfant de 5 ans ».

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Les pieds dans l'océan

Baskets sans chaussettes : comment protéger nos pieds des nombreuses infections ?

Les fans de mode n’ont pas pu passer à côté de cette nouvelle tendance pour …

3 commentaires

  1. qu’on me le donne 3 jours et il dit ou est fiona la police n’a pas les moyens la racaille est protégée

Réagissez !