LOADING

Type to search

Gare de la Part-Dieu : à Lyon, un policier a été touché

3 années ago
Share

À la gare de la Part-Dieu à Lyon, une fusillade a éclaté et elle a fait un blessé dans les rangs de la police. L’IGPN enquête après l’usage d’une arme.

La gare de la Part-Dieu à Lyon

La gare de la Part-Dieu à Lyon

La gare de la Part-Dieu située à Lyon est un immense pôle où transitent les voyageurs, les travailleurs, les touristes et même les promeneurs. Toutefois, le fait divers s’est déroulé dans le sous-sol qui est généralement emprunté par les voyageurs qui recherchent par exemple un moyen de locomotion. Des policiers présents ont voulu effectuer le contrôle d’une voiture, mais la situation a dégénéré. Cette dernière n’aurait pas été retrouvée et les passagers n’auraient pas été identifiés. Une enquête a donc vu le jour à la suite de cette fusillade qui a fait un blessé.

À la gare de la Part-Dieu à Lyon, un policier est traîné par le véhicule

En effet, la voiture qui a pris la fuite n’a pas hésité à foncer sur les forces de l’ordre alors qu’elle se trouvait dans le sous-sol de la gare de la Part-Dieu à Lyon. Comme ce fut le cas dans d’autres affaires du même genre, le fonctionnaire de police a été touché par la voiture qui l’a traîné sur plusieurs mètres. Auparavant, les personnes présentes dans la voiture ne voulaient pas se soumettre au contrôle et lorsqu’elle a pris la fuite en se dirigeant vers la police, l’un des fonctionnaires a ouvert le feu.

Le policier ouvre le feu à la gare de la Part-Dieu

De ce fait, en parallèle de l’enquête pour tenter d’identifier les personnes présentes dans la voiture, l’IGPN lance également des investigations. Cette dernière est mandatée notamment lorsque les policiers font usage de leur arme. L’objectif consiste à savoir si la situation justifiait un tel acte. Au vu des informations qui transitent, le policier aurait ouvert le feu en blessant un fuyard alors que la voiture leur fonçait dessus. Dans ce cas de figure, il serait possible d’envisager la légitime défense, mais il faudra attendre les conclusions de la police des polices pour savoir si c’est le cas.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *