LOADING

Type to search

Gare du Nord : attaqué, un légionnaire se défend et tue son agresseur

4 années ago
Share

À la Gare du Nord, un légionnaire de 28 ans est attaqué par un individu. À cet instant, il retourne le couteau contre son agresseur et le tue.

Légionnaires de la division Daguet

[/media-credit] Légionnaires de la division Daguet

Les faits se sont déroulés aux alentours de minuit dans la nuit de vendredi à samedi à la Gare du  Nord de Paris. Le légionnaire selon une information de BFMTV a précisé qu’un individu s’est présenté avec de la drogue alors qu’il était en compagnie de son ami. À cet instant, le militaire précise qu’il n’est pas intéressé, mais l’individu insiste et sort une arme à savoir un couteau. Il a confié aux enquêteurs qu’il avait retourné l’arme contre son agresseur après avoir reçu un coup à la main.

Une altercation à la Gare du Nord

L’individu qui tentait de lui vendre de la drogue a été sérieusement blessé lors de l’altercation. Il a été transporté à l’hôpital en urgence alors qu’il souffrait d’une blessure au bras et à la cuisse. Selon le journal, il a succombé à ses blessures au cours de la nuit. L’enquête qui a été confiée au deuxième district de la police de Paris s’est dirigée en défaveur pour l’instant du côté du légionnaire. Ce dernier a été interpellé et placé en garde à vue où il a eu l’opportunité de partager sa version des faits.

La légitime défense est-elle prouvée ?

Le légionnaire revendique la légitime défense, mais l’enquête devra désormais identifier les faits. Les enquêteurs auront éventuellement l’opportunité d’obtenir des informations grâce aux caméras de surveillance qui sont susceptibles d’avoir filmé l’altercation. Ces images pourraient être capitales pour ce légionnaire qui bénéficierait éventuellement de la légitime défense si sa version est prouvée. Toutefois, selon les données transmises par la presse, le jeune homme de 28 ans est toujours placé en garde à vue en samedi 3 mai.

2 Comments

  1. anonyme 18 juin 2014

    Ce dealer n’a eu que ce qu’il mérrité,le légionnaire a réagit en légitime défence, il a sauver ça vie et celle de la personne qui était à ces cotés. Ne l’envoyer pas en prison, il ne le mérrite pas, cela aurait était une autre personne que ce légionaire, cette personne ce serait surement fait tuer.

    Répondre
  2. steve 17 juin 2014

    Attaquer un légionnaire ? lol j’ai moi même été intructeur militaire d’arts martiaux j’ai bcp de mal à croire à cette histoire…

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *