LOADING

Type to search

iPhone X : des lycéennes chinoises travaillent 11 heures contre leur gré pour le produire

3 semaines ago
Share

C’est une actualité terrifiante qui vient ternir l’image de l’iPhone X alors que les fêtes de Noël approchent à grands pas. Difficile de savoir si elle aura un impact sur les ventes, mais les lycéennes chinoises seraient contraintes de travailler près de 11 heures par jour pour assembler le Smartphone d’Apple.

L’image de l’iPhone X égratigné à cause de ce travail forcé

En Septembre dernier, Apple attirait tous les regards avec les nouveaux produits à savoir l’iPhone 8 qui reste une mise à jour de la précédente version et l’iPhone X dévoilé dans le cadre de l’anniversaire du mobile. Les consommateurs ont été enthousiasmés par les dernières technologies, dont le Face ID, mais quelques semaines plus tard, l’envers du décor peut vous glacer le sang. À L’Urban Rail Transit School de Zhangzhou, des lycéennes ont été forcées de travailler sur l’assemblage du téléphone portable qui se retrouvera sans aucun doute au pied du sapin de Noël. Certains auront tendance à remettre en question leur témoignage, mais les six jeunes filles âgées de 17 à 19 ans ont assuré que les journées de 11 heures étaient consacrées à ce Smartphone.

Un rythme complexe de 1200 caméras d’iPhone X par jour

C’est le Financial Times qui relaye cette information en défaveur d’Apple même s’il s’agit de l’une des unités de production de Foxconn. Si ces six lycéennes ont décidé de parler, elles seraient toutefois beaucoup plus nombreuses à participer à ce travail forcé. Ce sont 3000 lycéennes chinoises qui travailleraient sans relâche pour que l’iPhone X soit assemblé en temps et en heure. L’une d’entre elles âgée de 18 ans a souhaité rebondir sur cette actualité :
« Les tâches que l’on effectue n’ont rien à voir avec nos études. L’école nous force à travailler. »
Pour rappel, Apple a eu des difficultés pour respecter les délais, elle aurait donc recours à cette main d’œuvre sans doute peu onéreuse pour tenter de combler les retards. Dans tous les cas, ces jeunes filles assurent qu’elles ont assemblé près de 1200 caméras par jour pour l’iPhone X.

Apple reconnaît que le temps n’était pas légal

Au vu de cette annonce, certains ont souhaité en apprendre davantage concernant l’assemblage de l’iPhone X. Apple ne semble pas avoir le même son de cloche, car la firme de Cupertino rejoint le discours de Foxconn en assurant que ce travail n’est pas obligatoire, il est donc volontaire. Par conséquent, les milliers de lycéennes qui sont mises à contribution auraient obtenu en contrepartie des compensations ainsi que des bénéfices. Comme c’est le cas dans toutes les affaires de ce genre, il est toujours difficile de connaître le vrai du faux. Les deux acteurs ont tout de même reconnu que le temps de travail n’était pas en adéquation avec la légalité. De ce fait, ces lycéennes auraient bien travaillé près de 11 heures alors que le quota par semaine ne doit pas dépasser 40 heures, mais elles n’auraient pas été forcées.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *