LOADING

Type to search

Jérôme Kerviel change ses plans, l’Elysée répond à l’ex-trader

4 années ago
Share

Jérôme Kerviel devait rentrer en France notamment pour purger une peine de prison. Il a refusé de se soustraire à l’autorité au dernier moment.

Jérôme Kerviel

[/media-credit] Jérôme Kerviel

Jérôme Kerviel a été condamné dans l’affaire de la Société Générale, il doit donc purger une peine de prison de 3 ans (ferme). L’ex-trader devait donc revenir en France ce week-end pour se soustraire à l’autorité française, mais il a décidé de changer ses plans au dernier moment. Il précise que sa banque est coupable et il a même appelé François Hollande. Il a demandé à ce dernier notamment par le biais de la presse que les personnes susceptibles de témoigner en sa faveur lors du procès civil obtiennent l’immunité.

L’Élysée répond à Jérôme Kerviel

Jérôme Kerviel avait entrepris un véritable périple en Italie puisqu’il a réalisé une marche de deux mois dans le but de relier Rome et Vintimille. Depuis quelques jours, l’ex-trader précisait qu’il rentrerait en France dès la fin de ce pèlerinage pour effectuer sa peine. Toutefois au dernier moment, il a souhaité ne pas confirmer ses paroles. L’Élysée a répondu indirectement à sa demande en expliquant qu’elle « sera examinée selon la procédure habituelle, c’est-à-dire après une instruction et un avis de la chancellerie ». Il a également évoqué cette affaire dans Nice Matin où il s’adresse à François Hollande.

Un délai de 15 heures pour changer d’avis

Jérôme Kerviel qui a causé une perte de 4.9 milliards d’euros pour la Société Générale a interrogé le Président de la République : « comprend-il, lui qui peut tout, que je ne suis rien dans cette affaire sinon la victime de son ennemi ? » En mars dernier, un rebondissement de taille avait été observé dans ce dossier puisque l’obligation de rembourser la somme perdue avait été annulée. La Cour de cassation avait toutefois maintenu la peine de prison. Jérôme Kerviel dispose d’un délai de 15 heures pour revenir sur cette décision.

La déclaration de Jérôme Kerviel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *