LOADING

Type to search

L’épilation du maillot, un danger pour la santé ?

1 année ago
Share

L’été étant là, les vacances, le soleil, la mer, le bronzage, les femmes se précipitent chez leur esthéticienne pour se faire épiler le maillot. Des chercheurs américains se sont penchés sur le sujet, l’épilation de cette partie du corps représenterait un certain risque pour la santé des femmes. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue JAMA Dermatology. Rasoir, cire, épilateur, toutes ces techniques seraient une véritable agression pour les muqueuses vaginales, des infections sont à craindre.

Se raser le maillot

L’épilation du maillot est plébiscitée par de nombreuses femmes

Quelle femme n’a pas un jour épilé cette partie intime de son anatomie, cette pratique est très répandue dans le monde entier. Les scientifiques de l’université de Californie ont interrogé plus de 3316 femmes, 84% d’entre elles s’épilent, 62% optent pour l’épilation intégrale. Les plus jeunes sont plus réceptives à l’épilation des poils pubiens, les 18-24 ans s’épilent davantage que les 44-55 ans, les femmes ayant suivies de longues études sont également plus adeptes de l’épilation du maillot que les autres.

Y a-t-il une méthode plus conseillée qu’une autre ? Les poils pubiens sont une barrière naturelle, ils servent à limiter les zones de frottement durant les rapports intimes, ils créent une interface entre les peaux, ils favorisent le glissement d’une peau à l’autre.

Des problèmes d’infections à cause d’une épilation

Lorsque l’on enlève les poils pubiens, la barrière de poils qui est censée protéger les lèvres est alors plus active, la protection a disparu, ce qui peut favoriser la survenue de bactéries, cela est encore accentué si l’hygiène intime laisse à désirer. Les microcoupures, les irritations sont également une source supplémentaire d’apparition de petites verrues, celles-ci se révèlent être sans danger.

Les épilations laissent une voie d’accès à la prolifération de petites infections qui au vu d’un environnement humide représentent un terrain idéal pour des infections sexuellement transmissibles telle que l’herpès. Les scientifiques rappellent aux femmes que l’épilation intégrale est à bannir, il vaut mieux laisser les poils pubiens de la région vulvaire.

Se raser le maillot, Pixabay – kropekk_pl

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *