Accueil / Actualités / Marseille : Pharmabest et La Poste inaugurent la livraison à domicile des médicaments sous ordonnance

Marseille : Pharmabest et La Poste inaugurent la livraison à domicile des médicaments sous ordonnance

C’est un mistral innovant et pressenti pour être gagnant qui a soufflé sur la cité phocéenne : il s’agit de la mise en route, le 5 juillet de cet été, d’un partenariat totalement inédit entre Pharmabest et ses très nombreuses pharmacies et le groupe La Poste. Mais de quoi est-il question ? Il s’agit de la livraison à domicile de ses médicaments même s’ils sont prescrits sur ordonnance. Une véritable synergie est ainsi mise en place entre le patient ou client, une des pharmacies Pharmabest auprès de laquelle il entreprendra des démarches aboutissant à un colis qui lui sera délivré par la Poste. Retenez trois termes : simplicité, fluidité et enfin rapidité.

Pharmacie

Piqûre de rappel pour situer le contexte : une législation qui encadre la commercialisation en France sur des sites fiables actualisés des médicaments étant non soumis à prescription : un des objectifs est de mettre un terme aux sites frauduleux

Depuis le 2 janvier 2013, les pharmaciens établis en France, titulaires d’une pharmacie d’officine ou gérants d’une pharmacie mutualiste ou d’une pharmacie de secours minière, peuvent vendre des médicaments sur Internet. Cette pratique est cependant étroitement encadrée par le Code de la santé publique et plusieurs arrêtés spécifiques. Pour ce qui concerne la France, l’Ordre national des pharmaciens met à jour une exhaustive liste des sites français autorisés et ceci sur sa propre page. Concernant notre pays, les médicaments pouvant être commercialisés, grâce à Internet comme interface, sont les médicaments non soumis à prescription obligatoire, c’est-à-dire, se passant de toute ordonnance. Notons que ce cadre corseté est destiné à esquiver toute contrefaçon.

Marseille est le lieu de la première grande expérimentation d’un partenariat entre un grand groupe d’officines, baptisé Pharmabest et La Poste : la livraison possible à domicile de votre traitement même s’il est prescrit par une ordonnance

La loi française est donc d’une clarté très intransigeante : la vente de médicaments sur ordonnance par Internet n’est pas autorisée. Mais Pharmabest, un groupe de soixante pharmacies basées pour l’instant essentiellement dans le sud de l’Hexagone mais qui ne cache pas ses ambitions à visée nationale, a mis au point un dispositif novateur en partenariat avec la Poste : un système de livraison des médicaments soumis à une ordonnance, dans une enveloppe scellée. Un tel projet, osons-le terme « simplificateur », a été lancé ce mercredi 5 juillet 2017. C’est la ville de Marseille qui joue en tout premier lieu un rôle pilote. Pharmabest mise, en l’espace de seulement 18 petits mois, sur le cap fulgurant et optimiste des 100 000 ordonnances livrées à domicile !

Des livraisons, rimant avec ponctualité et rapidité, effectuées par La Poste, respectant le secret médical, avec des colis sous scellées, lors de leur retrait en officine Pharmabest, suite à la préparation possible grâce à une ordonnance dématérialisée

C’est un service de proximité bienvenu notamment pour les handicapés ou les personnes âgées à la mobilité réduite : La Poste et Pharmabest ont mesuré l’ampleur du marché à développer et compris que leur image de marque en sortira redorée. Mais comment procéder ? La « fluidité » est le maître-mot : Le patient s’inscrit au service soit depuis le site internet de l’officine soit via une application mobile. Il faut alors photographier son ordonnance, sa carte Vitale, celle de sa complémentaire santé et donner son numéro de mobile. Le groupe Pharmabest promet une ponctualité hors normes : toutes les commandes effectuées avant midi sont livrées dans l’après-midi et celles enregistrées l’après-midi (jusqu’à 19h30) sont livrées le lendemain matin. Les patients devront s’acquitter d’un forfait de livraison de 7,90 euros (si moins de 5 kilos) et du coût du traitement.

Pharmacie, Pixabay – markus53

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Décibels

102 décibels sont autorisés dans les festivals et les discothèques contre 105 auparavant

Attention à la musique amplifiée, cela peut représenter un réel danger pour le système auditif. …

Réagissez !