Accueil / Actualités / Médecins du Monde : le monde rural dans la précarité médicale

Médecins du Monde : le monde rural dans la précarité médicale

Le monde rural n’est pas épargné par la précarité médicale. L’association bien connue de « Médecins du Monde », dans un rapport qu’ils viennent de publier sur la situation sanitaire, nous alerte sur la précarité que rencontrent les migrants face aux soins mais malheureusement, ce n’est pas la seule situation dramatique, le monde rural serait également en perte de vitesse face aux consultations médicale.

Médecin
Médecin / Crédit Photo : Pixabay – Parentingupstream

Les humanitaires de « Médecins du Monde » sont inquiets de cette situation qui est bien loin d’être anodine. Le département de l’Auvergne est particulièrement touché, un dispositif prénommé « Rescorda » (réseau de santé et de coordination d’appui) a été mis en place pour venir en aide aux plus démunis, ceux n’ayant pas forcément un accès aux soins de façon permanente dans la région des « Combrailles » en Auvergne. Cette initiative vient prendre en charge toutes les démarches administratives afin que les personnes puissent accéder aux soins dont elles ont besoin, la plupart d’entre elles rencontrent de graves problèmes financiers. Depuis la mise en route de ce réseau, 200 personnes ont pu être suivies et 100 ont bénéficié de consultations médicales, d’analyses en laboratoire, de soins d’infirmières ou de prise en charge psychologique.

Médecin du Monde constate que le monde rural à des difficultés pour se soigner

Le monde rural est en souffrance, la santé des agriculteurs est déficiente, 14% des agriculteurs déclarent avoir renoncé aux soins, 20% n’ont pas été chez un dentiste au cours des derniers mois. Les causes, le manque de temps, la peur du médecin, les difficultés financières ou la crainte d’avoir à subir une intervention chirurgicale. Dans ce rapport, « Médecins du Monde » informe que trois quarts des agriculteurs ont un travail épuisant qui les empêche d’avoir un sommeil réparateur.

Le monde rural souffre en silence

Les animaux sont pour les agriculteurs une priorité absolue, la pression toujours plus importante a forcément une répercussion sur la santé. Il faut rappeler également que le suicide est la troisième cause de mortalité chez les agriculteurs en France, les filières d’élevages bovins sont les plus touchées.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !