Tout ce qu’il faut savoir sur les frais de copropriété

Les logements en copropriété sont une nouvelle forme de location, qui prend de l’ampleur dans plusieurs pays. En France, sur 33 millions d’immeubles, il faut compter environ 8,5 millions avec ce régime. Cependant, même s’ils s’avèrent aussi populaires, il convient de préciser qu’ils entrainent certaines dépenses. Voici alors tout ce que vous devez savoir à propos de ces frais.

Les charges courantes

Dans un logement en copropriété tel qu’un condo tout inclus à louer, les copropriétaires se chargent en première position des charges courantes. Il s’agit de l’ensemble des prix liés aux travaux que génère le logement.

Dans cette catégorie de frais, vous verrez ainsi les dépenses courantes et nécessaires à l’entretien du logement. Qu’il s’agisse aussi bien de son fonctionnement et de son administration, les coûts qui en découlent font partie intégrante des charges courantes.

Comme exemple de dépenses fréquentes, notez les comptes de consommation et les salaires du personnel de l’immeuble. Bien entendu, les frais liés aux travaux de maintenance et d’entretien font également partie de cette catégorie. Les coûts relatifs à l’administration et au recouvrement doivent aussi être comptés parmi les charges courantes dont le paiement revient uniquement aux copropriétaires.

Les frais de mutation

Les frais de mutation interviennent uniquement lors d’une vente en copropriété. En effet, durant cette étape, les copropriétaires feront appel au syndic de copropriété. Après ses prestations, celui-ci se chargera de leur facturer des honoraires qu’ils devront prendre en charge autant qu’ils sont.

Cependant, ne confondez pas ces frais avec ceux que l’acheteur reverse au notaire pour le compte du trésor public. En effet, la facturation des frais de mutation du syndic aux copropriétaires vendeurs sert plutôt à l’enregistrement de la mutation. Autrement dit, ces dépenses couvrent toutes les opérations administratives indispensables à la cession du bien.

Les assurances

Les assurances sont incluses dans les frais que les copropriétaires d’une maison en copropriété doivent supporter. En effet, le syndicat de copropriété est obligé de souscrire à une assurance de copropriété au profit des occupants du logement. C’est d’ailleurs ce qu’il faut comprendre d’après la majorité des règlements de copropriété.

Une telle souscription protège non seulement la responsabilité civile de l’ensemble des copropriétaires, mais aussi les biens communs du logement en cas de sinistre. En dehors de cette souscription obligatoire, les copropriétaires peuvent également s’inscrire pour d’autres formes d’assurance.

Ils ont la possibilité de souscrire à une assurance multirisque de copropriété. Grâce à ce contrat, ils seront couverts en cas d’évènements malheureux. Entre autres, il s’agit des incendies, des dommages causés par la fumée, des explosions, etc.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !