Accueil / Ailleurs sur le Web / Allergies chez les enfants, le fait de grandir avec un chien serait bénéfique

Allergies chez les enfants, le fait de grandir avec un chien serait bénéfique

Le chien est le meilleur ami de l’Homme, depuis fort longtemps, il a su se trouver une place très privilégiée au sein des familles. Sa loyauté, son affection, son intelligence, son dévouement l’ont rendu presque indispensable auprès de l’être humain. Tout l’amour que vous donnez à votre compagnon, il vous le rendra dix fois. Des études récentes ont démontré que tous ceux qui ont un animal de compagnie sont généralement en bien meilleure santé, plus heureux que ceux qui n’en ont pas. Quant aux enfants, ils manquent moins l’école, ils ont moins de problèmes de comportement.

Un chien

Le chien aurait de nombreux bénéfices pour les enfants

Une nouvelle étude américaine révèle qu’avoir des animaux de compagnie très tôt dans l’enfance serait un bienfait, les risques liés aux allergies, à l’obésité sont diminués. Cette protection serait en fait due à deux microbes présent dans l’intestin. Les enfants dans le ventre de leur mère exposés à des animaux possèdent ces deux bactéries. Eux seulement auraient développé cette microbiote.

L’achat d’un animal de compagnie pour un enfant ne doit jamais résulter d’un caprice. Il apprendra avec cette nouvelle étape la responsabilité. Il  devient de plus en plus évident que les contacts répétés dès le plus jeune âge favorisent le renforcement du système immunitaire. Les agents allergènes transportés par les chiens, les chats diminuent considérablement les risques d’allergies futures. Médor devient aussi un excellent coach sportif pour l’enfant, il est l’ennemi numéro un  de l’obésité. L’enfant prend conscience très vite qu’il dépend de lui pour les promenades, les jeux, c’est un moyen imparable pour faire bouger l’enfant agréablement.

Grâce à l’animal de compagnie l’enfant découvre les étapes importante de la vie

Les chercheurs de cette nouvelle étude ont étudié plus de 750 paires mères, enfants. Les participantes ont été recrutées lors de leur grossesse entre 2009 et 2012, elles ont été suivies jusqu’au trois mois de l’enfant. Les analyses des selles des enfants ayant un animal ont montré la présence de deux bactéries intestinales connues pour réduire les risques d’obésité et d’allergie. Ces travaux pourraient mener à la création de nouveaux médicaments contenant ces bactéries spécifique afin de prévenir chez l’enfant ces problèmes. D’autres études sont nécessaires afin d’affiner ces premières conclusions très encourageantes et de confirmer le rôle précis de ces deux bactéries.

Un chien, Pixabay – Savanna

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Paille

Une simple paille qui aurait la faculté de déceler la drogue du violeur

C’est en effet, l’idée lumineuse que trois lycéennes de Miami aux Etats-Unis ont pu avoir. …

Réagissez !