Accueil / Ailleurs sur le Web / Les boissons sucrées de nouveau sur la sellette

Les boissons sucrées de nouveau sur la sellette

Les boissons sucrées sont composées d’eau, d’arômes auquel on ajoute du gaz carbonique, des colorants, du sucre. La quantité varie de 70 à 120 grammes par litre de soda, ce qui représente quatre carrés de sucre par verre. Toutes ces boissons sont en grande majorité très plébiscitées par les plus jeunes, elles s’invitent tout au long de la journée même au moment des repas, elles sont le cauchemar des nutritionnistes. Normalement, lorsque l’on boit c’est pour étancher sa soif en aucun cas pour une prise de poids ni créer une addiction. L’obésité reste un problème de santé publique, dans le monde, une personne sur trois souffre de surpoids.

Une cuillère à soupe de sucre

L’OMS demande aux gouvernements en place de taxer les sodas sucrés pour lutter contre l’obésité

L’organisation mondiale de la santé a déclaré dans un communiqué que l’obésité a doublé entre 1980 et 2014, en 2015, plus de 42 millions d’enfants de moins de 5 ans sont en surpoids, quant au diabète, les chiffres sont également dramatiques, en 2012, plus de 1,5 million de décès sont liés à cette pathologie. Selon cette organisation, si les prix se voyaient augmentés de plus de 50%, la réduction de la consommation de sodas diminuerait de plus de 20%. Un exemple concret, au Mexique, la taxe qui a été imposée à la population a permis une diminution de plus de 10% de ces boissons sucrées soit environ une dizaine de cuillères à café de sucre.

Toutes les boissons sont soumises à des taxes

Qu’il s’agisse d’alcool ou non. Depuis l’infime taxation en France de deux centimes par canette début 2013, une baisse des ventes de 4% sur les sodas gazeux a été observée, cette taxe a surtout affecté les foyers les plus modestes. Est-ce que pour lutter contre l’obésité ? Il faut absolument passer par l’augmentation des prix ? Ceux qui ont un budget limité doivent pouvoir se nourrir avec des produits sains, malheureusement ce n’est pas toujours le cas, les fruits, les légumes restent chers. L’organisation mondiale de la santé demande que ce genre de produits subissent une baisse des prix de 10 à 30% afin que ceux qui ont des revenus modestes puissent s’alimenter avec des produits sains. Augmenter les taxes sur les sodas, c’est une bonne alternative mais rendre accessible les produits frais doit être une priorité.

Une cuillère à soupe de sucre, Pixabay – 422737

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

senior-salle-de-bain

Les séniors vont apprécier le bain

Passer un certain âge, les individus rencontrent des difficultés dès lors qu’il s’agit d’effectuer leur …

Réagissez !