Accueil / Ailleurs sur le Web / Les pics de pollution, quels sont les risques pour la santé ?

Les pics de pollution, quels sont les risques pour la santé ?

Depuis déjà quelques jours, dans certaines grandes agglomérations, on assiste à des pics de pollution importants causant des nuisances pour les habitants. Des mesures ont été prises afin d’en réduire les effets nocifs. Pour éviter tous les désagréments, il faudrait ne pas sortir, mais bien sûr, cela reste très difficile. Les particules fines sont classées cancérogènes par l’organisation mondiale de la santé. Malgré cette dangerosité, la France dépasse régulièrement les normes maximales. La liste des maux que cette pollution atmosphérique provoque est longue : cancer des poumons, asthme, bronchite chronique, accident vasculaire cérébral, infarctus. Les chiffres de 42.000 morts en France et 386.000 en Europe sont régulièrement avancés, des informations relayées par la commission européenne.

Pollution

En cas de pic sde pollution, deux niveaux d’alerte sont déclenchés

Le niveau d’information et de recommandation, puis vient le niveau d’alerte ultime qui entraîne des mesures comme des limitations de vitesse, la gratuité des transports en commun, l’autorisation de prendre sa voiture selon un ordre établi, pair ou impair pour les plaques d’immatriculation. Cette pollution de particules fines, d’oxydes d’azote, de monoxyde de carbone, d’ozone est régulièrement observée lorsque le vent fait défaut sur les grandes villes. Le ministère de la santé recommande à toutes les personnes sensibles : femmes enceintes, les enfants de moins de cinq ans, les seniors de plus de soixante cinq ans, les diabétiques, les asthmatiques, les malades du cœur de réduire toutes leurs activités surtout à l’extérieur. Il faut éviter de sortir tôt le matin et en fin de journée. Le mode de déplacement doit se limiter aux transports en commun, au covoiturage, à la marche modérée.

Depuis lundi, certaines villes vivent sous un chapeau de polluants atmosphériques

La région Francilienne n’est pas la seule concernée, le seuil d’alerte aux particules fines a été dépassé dans la région Lyonnaise et ses alentours, la Normandie, Annecy, Le grand Est, la Bourgogne Franche Comté, Londres et Berlin ne sont pas épargnés. Les conditions atmosphériques expliquent cette pollution, les températures basses, la situations anticyclonique avec des vents faibles sont propices à cette pollution. Des conditions de nouveau très peu favorables quant à la dispersion des polluants sont attendues pour le début de la semaine prochaine, des mesures restrictives devraient donc refaire parler d’elles.

Pollution, Pixabay – Hans

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Paille

Une simple paille qui aurait la faculté de déceler la drogue du violeur

C’est en effet, l’idée lumineuse que trois lycéennes de Miami aux Etats-Unis ont pu avoir. …

Réagissez !