Accueil / Ailleurs sur le Web / Protéines maigres : une bonne alternative pour la santé

Protéines maigres : une bonne alternative pour la santé

Les légumineuses ont un potentiel caché, elles apportent beaucoup de bienfaits pour la santé. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir une vie plus saine. Cette nouvelle façon de se nourrir est sans doute une ligne de conduite à adopter pour se donner une espérance de vie plus satisfaisante. Les légumineuses sont bien souvent des produits dont la gourmandise est insoupçonnée, il faut donc apprendre à les connaitre, les comprendre, les apprécier.

Haricots rouges

Accroître la consommation de protéines maigres

Les légumineuses font partie des premières espèces domestiquées par l’homme, il y a de cela 12.000 ans, avant de consommer de la viande, l’humanité se nourrissait de légumineuses à toutes les sauces. Quel que soit l’état de santé, il est bien meilleur d’augmenter la consommation de protéines végétales, de réduire celles qui sont animales. Plus vous en mangerez, plus vous vous sentirez en pleine forme.

Une étude parue dans la revue médicale Jama Internal Medecine montre en effet que la consommation de protéines végétales serait associée à un faible risque de mortalité, un régime soumis à une profusion de versions animales serait lié à un risque de mortalité prématurée plus élevé tout particulièrement pour ceux qui fument, qui consomment de l’alcool, qui n’ont pas d’activité physique, qui sont en surpoids.

Les protéines animales, un risque de maladies cardiovasculaires

Les chercheurs du Massachusetts General hospital, ceux de l’école de médecine de Harvard ont analysé les habitudes alimentaires de plus de 131.340 personnes, infirmiers, infirmières, professionnels de santé, âgés environ de 49 ans durant la période comprise entre 1980 à 2012. 65% des volontaires étaient des femmes, un questionnaire était à remplir afin de déterminer les protéines consommées, les résultats ont mis en avant plus de 14% de protéines animales contre seulement 4% végétales. L’enquête a mis en évidence qu’une augmentation de plus de 10% de protéines animales entraînait une hausse de 2% du risque de mortalité, 8% de décès d’une maladie cardiovasculaire.

Les protéines végétales quant à elles réduiraient de 10% la mortalité

Les protéines végétales n’augmentent pas la pression artérielle d’où l’intérêt de les incorporer à l’alimentation quotidienne. Pour conserver un bon équilibre, il faut aussi privilégier le poulet, le poisson. La viande rouge qui apporte le fer à l’organisme doit être consommée quant à elle modérément. Les femmes enceintes, ménopausées, les enfants ne doivent pas la bannir de l’alimentation, cela pourrait comporter des risques. Les légumineuses, les céréales sont des aliments santé, les intégrer dans le quotidien peut faire toute la différence.

Haricots rouges, Pixabay – wuzefe

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Paille

Une simple paille qui aurait la faculté de déceler la drogue du violeur

C’est en effet, l’idée lumineuse que trois lycéennes de Miami aux Etats-Unis ont pu avoir. …

Réagissez !