février 4, 2016

Marisol Touraine

Le droit à l’oubli, quels sont types de maladies qui sont pris en compte ?

Le droit à l’oubli qu’est ce que c’est exactement ? C’est tout simplement permettre à d’anciens malades d’avoir un accès comme tout le monde aux assurances, aux prêts bancaires. Les personnes qui ont été atteintes d’un cancer n’auront plus à mentionner leurs anciennes maladies. La loi qui donne un coup de jeune au système de santé prévoit un délai maximal de 10 ans pour accorder ce droit à l’oubli, pour les mineurs, il est de cinq ans dès la fin des traitements.

Découvrez un peu plus
Moustique tigre

Découverte d’un cas de transmission sexuelle du virus Zika, l’inquiétude ne cesse de croître

L’institut Pasteur de la ville de Lille vient de mettre en place une plateforme en ligne qui va permettre à tout le monde de mieux connaitre le virus et les risques liés à celui-ci, car il est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes et les fœtus. Le risque de microcéphalie des majeurs pour toutes les femmes qui attendent un bébé, un risque transmissible par voie sexuelle est également mis en avant par l’institut Pasteur et par les autorités du Texas.

Découvrez un peu plus
Poubelle

De nouvelles mesures pour combattre le gaspillage alimentaire

Le parlement vient d’adopter de façon définitive de nouvelles mesures mercredi 3 février pour en finir avec le gaspillage alimentaire. Les grandes surfaces devront mieux gérer leurs stocks pour ne plus jeter tout et n’importe quoi, des produits qui sont très souvent encore consommables, les dates de limite des denrées vendues en barquette, sous vide devront être mieux comprises. Les Français jettent à la poubelle des quantités considérables de nourriture par an entre 20 et 30 kg. Est-ce normal un tel gaspillage alors qu’une certaine partie de la population ne mange pas à sa faim ?

Découvrez un peu plus
Fibres

Cancer du sein : les adolescentes devraient manger plus de fibres

Comme tout le monde le sait, les fibres sont essentielles pour le bon fonctionnement de notre organisme et à l’adolescence, elles ne font pas vraiment partie des aliments préférés des jeunes filles, les fruits et légumes sont facilement remplacés par de la nourriture fast food. Elles devraient pourtant revoir leurs façons de se nourrir, car au vu des derniers résultats de cette nouvelle enquête, les jeunes femmes qui consommeraient beaucoup de fibres à l’enfance et à l’adolescence auraient moins de risques d’avoir un cancer du sein après la ménopause.

Découvrez un peu plus

Les autres articles de Sixactualités !