juin 11, 2016

Médicaments

Truvada : ce médicament préventif contre le SIDA peut être prescrit désormais hors des hôpitaux

Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, a autorisé les médecins expérimentés dans la prise en charge du VIH qui exercent dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (appelés aussi CeGIDD) à prescrire le Truvada qui sort donc du milieu hospitalier, en ayant depuis début novembre 2015, l’exclusivité en termes de délivrance, avec comme condition inévitable, le fait de participer à des consultations préventives. C’est un arrêté du Journal Officiel du 10 juin 2016, qui valide cette élargissement de compétences pour les CeGIDD, qui sont, reconnaissons-le, de par un anonymat rassurant qui prévaut pour les dépistages de MST par exemple, des lieux d’accueil à même d’attirer des personnes se sentant marginalisées car « éloignées du système de santé » pas si égalitaire.

Découvrez un peu plus
Pilule

Le Truvada peut désormais être prescrit hors des hôpitaux dans les CeGIDD

Dans un arrêté paru le vendredi 10 juin 2016 au Journal Officiel, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, a autorisé les médecins expérimentés dans la prise en charge du VIH qui exercent dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (appelés aussi CeGIDD) à prescrire le Truvada qui sort donc du milieu hospitalier où il a fait ses premières armes prometteuses avec des essais concluants à l’hôpital Saint-Louis à Paris à partir de novembre 2015. Il en est ressorti une statistique porteuse d’espoirs : une diminution de 86% du risque d’infection dès lors que ce médicament est utilisé en mode préventif chez des hommes sujets à des risques à ne pas sous-évaluer en ce qui concerne leur vie sexuelle. Les personnes les plus concernées étaient ainsi les homosexuels ainsi que les prostituées. D’où cette volonté de Marisol Touraine d’aller à la rencontre grâce au recours, s’ajoutant à celui des hôpitaux, des CeGIDD, des populations davantage exposées.

Découvrez un peu plus
Médecine douce

Vaucluse : un médecin acupuncteur, sous couvert d’une médecine douce, a été mis en examen pour viol

Un médecin acupuncteur, ayant atteint pourtant un âge respectable (56 ans), exerçant dans la région PACA, et plus précisément dans le département du Vaucluse, a été mis en examen vendredi 10 juin et placé sous contrôle judiciaire, selon des sources proches du dossier sur lequel se repose et travaille le parquet. Il est accusé, sous couvert d’une médecine douce, d’avoir violé, par une pénétration digitale très intime, une de ses patientes, qui même sous le choc de l’émotion, a très rapidement porté plainte.

Découvrez un peu plus

Les autres articles de Sixactualités !