juin 18, 2016

Art-Thérapie

L’art-thérapie et ses vertus anti-stress : 45 minutes de pratique ludique suffisent

Le stress est un état émotionnel anxieux, plus ou moins prononcé (il y aurait ainsi un bon stress qui serait propice à l’action et un mauvais stress presque tétanisant), d’une durée variable (épisodique ou inscrit dans la durée), qui varie également entre individus. Si vous vous sentez attaqués par le stress à un seuil proche de l’insupportable, le recours à une béquille médicamenteuse n’est pas la seule option. Des chercheurs de la Drexel University à Philadelphie (Etats-Unis) viennent de démontrer au travers d’une étude que l’art-thérapie permettrait d’avoir un effet permettant de le diminuer le stress d’une manière significative. La catharsis, via une alternative aussi douce, est conseillée : tous à vos crayons !

Découvrez un peu plus
Seringue

DPNI : le dépistage prénatal non-invasif va remplacer de plus en plus l’amniocentèse

L’angoisse de l’amniocentèse est légitime chez les femmes enceintes qui doivent l’endurer. La Société française de médecine prédictive et personnalisée (SFMPP), en congrès à Montpellier, jusqu’à hier, s’est clairement positionnée en faveur du dépistage prénatal non invasif (DPNI), afin de déceler des anomalies redoutées du fœtus et une possible trisomie 21, à la place de l’opération répandue qu’est l’amniocentèse. Une simple prise de sang pourrait remplacer cette dernière douloureuse à l’avenir.

Découvrez un peu plus
Café

Ne comptez plus sur le café pour vous tenir éveillé

Toute personne qui veut rester vaillante, garder ses performances cognitives se précipite en général sur le breuvage préféré des Français : le café. Après plus de trois nuits agitées, cette boisson n’aurait plus d’effet sur le maintien de l’éveil. Ce sont des travaux réalisés par l’institut de recherche de l’armée Walter Reed présenté en tout début de semaine au congrès annuel sur le sommeil qui se tient à Denver aux États-Unis qui viennent de le démontrer, les effets anti-sommeil du café n’agiraient pas lorsque l’on dort 5 heures par nuit durant plus de 72 heures.

Découvrez un peu plus
Mobile

Une étude pour un usage sain des téléphones portables libérés de leurs travers

Au 31 décembre 2015, le nombre de cartes Sim en service en France s’élevait à 72,1 millions portant le taux de pénétration de la population à 109,2%. Le téléphone portable est ainsi largement répandu : on l’utilise toujours pour émettre des coups de fil mais il dispose d’une interface enrichie de fonctions qui se déclinent à l’infini (on parle aussi d’applications). Il demeure une interrogation de toujours, que va essayer d’évaluer, au plus juste, l’association Familles Rurales via une une enquête portant sur le bon usage des portables : les ondes émises par nos compagnons numériques sont-elles dangereuses pour notre santé ? Miser sur le principe de précaution est le conseil le plus avisé car nous n’en savons rien.

Découvrez un peu plus
Cancer

Cancers pédiatriques : un premier essai scientifique inédit révélateur de nouveaux traitements appropriés

Le projet AcSé-Esmart, qui constitue une première dans le traitement des cancers pédiatriques ne cache pas ses ambitions : l’objectif à atteindre, qui serait de doubler en deux ans le nombre de nouveaux médicaments pour les enfants atteints de cancer, en appelle à la fois à l’efficacité et à la rapidité des scientifiques sollicités. Il y a en effet une urgence à ne pas mésestimer. Ce sont 260 enfants en situation d’échec thérapeutique qui auront droit à un premier essai souhaité concluant.

Découvrez un peu plus

Les autres articles de Sixactualités !