Accueil / Grossesse / 18% des naissances prématurées seraient causées par la pollution atmosphérique

18% des naissances prématurées seraient causées par la pollution atmosphérique

Une vaste étude de l’université en Suède menée dans plus de 133 pays a révélé qu’en 2010, plus de 2,7 millions de bébés soit plus de 18% des naissances sont nés prématurément à cause d’une exposition aux particules fines. La pollution atmosphérique qui frappe de nombreux pays joue un rôle plus que négatif pour les bébés dans l’utérus de la mère. L’Asie et l’Afrique sont les plus exposés, plus de 75% des naissances seraient prématurées. D’autres facteurs peuvent également accentuer l’effet de la pollution aux particules fines, celle présente à l’intérieur des maisons, celle produite par le diesel, les résidus agricoles brûlés.

Bébé

La pollution de l’air affecte plus particulièrement les femmes enceintes

Cela est identifié en plus des effets néfastes sur nos systèmes respiratoires et cardiovasculaires. La grossesse est un moment où l’organisme de la femme est plus vulnérable. Du fait de leur petite taille, les particules fines pénètrent dans l’appareil respiratoire, elles se logent dans les alvéoles pulmonaires, elles passent ensuite dans le sang, elles atteignent certains organes comme le cerveau, le cœur. Elles entraînent avec elles des polluants plus gros comme les hydrocarbures, les métaux lourds… Les femmes enceintes et les enfants sont les premières victimes des particules fines. Lorsque les produits chimiques rentrent dans le sang, cela peut affaiblir le système immunitaire de la femme enceinte, le placenta joue alors moins bien son rôle de barrière de protection. La pollution est responsable de plus de 6 millions de décès par cancers, par affections respiratoires chaque année.

En 2010, plus de 15 millions de bébés sont venus au monde avant terme

Selon un rapport de l’organisation mondiale de la santé, la planète étouffe sous les particules fines, la pollution, plus de 92% de la population mondiale vit dans une région où la pollution dépasse les seuils fixés par l’agence onusienne. La ville de France la plus polluée est Pantin en Seine Saint Denis. Si vous décidez de respirer un air plus pur, il faut se diriger vers le village de Chatenois en Alsace ou celui de Saint Brisson dans la Nièvre, la concentration en particules fines est inférieure aux seuils préoccupants. Elles proviennent des moteurs diesel, des voitures, de l’industrie, de l’agriculture, de la combustion (chauffage, cheminée). Les pics sont plus particulièrement observés lors de conditions atmosphériques positives : peu de vent qui se prolonge durant plusieurs jours. L’exposition régulière à cette pollution a un impact sur l’espérance de vie avec une mortalité plus précoce, une augmentation des cancers des bronches. Les particules fines permettent également aux pollens de rentrer plus profondément dans les petites bronches, ce qui aggrave le déclenchement de l’asthme.

Bébé, Pixabay – Skitterphoto

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Un lit pour bébé

Les couches pour bébé sont maintenant louées

L’hygiène des bébés nécessite de les changer de couches plusieurs fois par jour ce qui …

Réagissez !