Accueil / Grossesse / Pour accélérer l’accouchement, existe-t-il des solutions fiables ?

Pour accélérer l’accouchement, existe-t-il des solutions fiables ?

La durée d’un accouchement varie d’une femme à l’autre, il a lieu entre la 37e et la 4 e semaine de grossesse, la durée du travail pour un premier bébé est évalué à plus de 13 heures. Grâce aux contractions, l’utérus va progressivement se dilater, c’est la phase la plus longue (8 à 11 heures), puis le col est suffisamment dilaté pour laisser passer la tête du bébé (environ 1 heure pour le 1er enfant), lorsqu’il est venu au monde, l’utérus se contracte à nouveau pour expulser le placenta, soit 10 à 30 minutes plus tard. L’accouchement est le moment le plus extraordinaire dans la vie d’une femme, mais cela peut aussi très vite devenir un vrai cauchemar avec les douleurs, l’inconfort, les heures qui défilent, le stress.

Enceinte

Le premier accouchement est toujours un moment d’angoisse pour de nombreuses femmes

Malgré les informations, l’entourage, les visites médicales, l’inconnu est au bout du chemin. Il faut aussi éviter toutes les histoires des amies qui forcément ne seront pas la vôtre, oui c’est douloureux, mais la médecine a fait des progrès, la péridurale a amélioré l’aventure, le corps de la femme est aussi normalement conçu pour donner la vie. L’appréhension des futures mères reste le temps de l’accouchement quand 13 heures résonnent à vos oreilles, c’est une éternité. Peut-on réduire le temps d’un accouchement ? Les chercheurs canadiens se sont penchés sur le sujet. Ils ont trouvé une solution qui pourrait redonner le sourire aux futures mères, le glucose. Leur enquête sera présentée lors de la réunion annuelle de la Society for Maternal Fetal Medecine. Selon les scientifiques, le glucose permettrait d’optimiser les performances musculaires. Ils ont mené leur étude de 2013 à 2015 auprès de 200 futures mères.

Le glucose ferait gagner une heure 15 aux futures mères lorsqu’elles accouchent de leur premier enfant

Les femmes ont été séparées en deux groupes, les chercheurs ont pu constaté que pour celles dont le glucose avait été ajouté à la solution d’hydratation intraveineuse administrée lors d’un accouchement avaient mis au monde leur enfant 76 minutes plus vite que les autres. Cette différence semble anecdotique, mais pourtant c’est une avancée extraordinaire pour les femmes. Il existe désormais une solution fiable, peu coûteuse, sécuritaire pour la mère, pour l’enfant qui réduit la durée. Un accouchement trop long n’est jamais bon pour le bébé. Une dose de glucose pourrait être administrée très prochainement.

Enceinte, Pixabay

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Etude en laboratoire

Trop de FIV, le recours à cette forme de procréation assistée a fortement augmenté en Europe

Concevoir un enfant est un désir naturel mais parfois, il se heurte à des difficultés …

Réagissez !