Accueil / Grossesse / Boire durant la grossesse provoquerait une dépendance sur plusieurs générations

Boire durant la grossesse provoquerait une dépendance sur plusieurs générations

Tout le monde connait les ravages que peut causer l’alcool et les conséquences dévastatrices sur l’organisme. Boire durant la grossesse serait très dommageable pour le bébé, créant une réelle dépendance à l’alcool et cela sur trois générations. Ces conclusions ont été mises en évidence au vu des résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Alcoholism : Clinical and Experimental Research. L’alcool ingurgité par la femme enceinte aurait des répercussions sur le fœtus, mais également des effets addictifs sur plusieurs générations même lointaines.

Une dépendance à l’alcool favorisée pendant la grossesse

Ces conclusions ont été obtenues suite à des expériences faites sur les rats. Des scientifiques de la Binghamton University aux États-Unis ont mis au point un essai, ils ont fait boire l’équivalent d’un verre de vin à des rattes enceintes entre le 17e et le 20e jour de grossesse, c’est à peu près la période qui correspond au deuxième trimestre pour une femme qui attend un bébé, les chercheurs ont ensuite comparé le rapport à l’alcool pour la première et la deuxième génération de bébés rats et les résultats sont sans appel, lorsque la femme boit de l’alcool lorsqu’elle est enceinte et même si cela correspond à de petites quantités, elle multiplie le risque que son enfant, mais aussi de son petit-enfant devienne dépendant à l’alcool.

Les dégâts causés par l’alcool sur le bébé à naître

Plus de 8000 enfants naissent en France avec un syndrome d’alcoolisation fœtale, ces enfants vont avoir des retards de croissance, des malformations diverses, des troubles du langage et de l’attention. La consommation d’alcool ne fait que accroître chez les femmes et tout particulièrement les étudiantes ou boire devient une habitude banalisée. Il est important de rappeler que l’alcool passe dans le sang du fœtus, à travers le placenta, toutes les femmes qui désirent mettre un enfant au monde dans de bonnes conditions doivent absolument s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le désir de conception, puis durant les neuf mois de grossesse et pendant l’allaitement.

L’alcool tue près de 300 000 jeunes par an

L’alcool est un fléau, une addiction autorisée, libre d’accès et la dépendance à long terme débouche sur la désociabilisation, des accidents de voiture, de la violence et des problèmes de santé graves, cancers du foie et de l’intestin, de l’hypertension, des problèmes cardiovasculaires. L’OMS tient à rappeler que plus de 320.000 jeunes âgés de 15 à 29 ans meurent chaque année de cause directement liée à l’alcool.

Grossesse, Pixabay – TawnyNina

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Bébé

Transgenre : un homme donnera la vie à un enfant dans quelques semaines

Pour une personne transgenre, son identité ne correspond pas ou plus à celle que l’état …

Réagissez !