Accueil / Grossesse / La cause des fausses couches a été déterminée pour la première fois

La cause des fausses couches a été déterminée pour la première fois

Face aux fausses couches à répétition, comment améliore la prévention ? C’est un évènement traumatisant qui peut toucher toutes les femmes sans qu’aucun trouble de la fertilité ne soit en jeu, elle peut survenir en tout début de grossesse, environ avant les dix premières semaines. Les traumatismes qui jalonnent la vie et trop souvent mis en cause ne sont qu’exceptionnellement les responsables. La vie de plusieurs milliers de femmes pourrait se trouver bouleversée de façon positive si les résultats de cette dernière étude britannique s’avéraient être concluants pour l’avenir.

Des fausses couches causées par un manque de cellules souches

Au Royaume-Uni , ce sont plusieurs scientifiques de l’université de Warwick qui ont voulu mieux comprendre ce problème et c’est pourquoi ils ont étudié de près le cas de certaines femmes confrontées à des fausses couches à répétition. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Stem Cells en fin d’année 2015 et il semblerait qu’au vu de cette enquête, le manque de cellules souches dans la muqueuse de l’utérus serait à l’origine de ce traumatisme. Plus d’une femme sur cent seraient concernée par ce phénomène d’une fausse couche multiple, une information publiée dans The Gardian.

Un vieillissement des cellules au niveau de l’utérus

Il pourrait s’avérer qu’un jour prochain, les femmes puissent bénéficier de ces recherches concluantes. Les scientifiques pour plus de clarté ont étudié les échantillons de muqueuses de plus de 183 femmes faisant l’objet d’un suivi médical et les premières conclusions démontreraient que les femmes qui avaient subi des fausses couches multiples manquaient de cellules souches dans leur paroi utérine et c’est cela qui provoquerait ce phénomène traumatisant, le bon déroulement de la grossesse est perturbé par le vieillissement des cellules présentes dans l’utérus.

Renforcer la paroi utérine pour éviter une fausse couche

Cette découverte est majeure pour les femmes qui ont déjà à un moment de leur vie connu ce bouleversement. Les chercheurs au vu de ces premiers résultats encourageants pourraient mettre en place, une prévention plus pointue pour éviter ces fausses couches à répétition, l’information mise en évidence dans cette étude pourrait devenir capitale et permettre une amélioration du dépistage chez toutes les femmes concernées. Des essais pilotes seront d’actualité au printemps prochain, les scientifiques vont essayer de renforcer la paroi utérine des femmes, ceci a été précisé par un professeur co-auteur de l’étude. La fausse couche est toujours une épreuve pour une femme et toutes les futures mères  traversent cette inquiétude en tout début de grossesse et surtout pour toutes celles qui ont déjà dans le passé supporté une fausse couche. Les prochains tests seront un espoir certain, il faut simplement espérer que les essais thérapeutiques voient le jour le plus rapidement possible.

Grossesse, Pixabay – mvorocha

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Compléments alimentaires

Compléments alimentaires : l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation rappelle aux femmes enceintes de ne pas consommer sans avis médical

Ce genre de produis connaissent un vrai engouement auprès des consommateurs. Ils sont vendus dans …

Réagissez !