Accueil / Grossesse / Moins de risques de fausses couches avec les nausées

Moins de risques de fausses couches avec les nausées

Les nausées sont des symptômes très désagréables lors de la grossesse chez certaines femmes, elles sont presque invalidantes. Attendre un enfant reste une période de bonheur qui parfois peut être gâchée par les nausées. Le plus souvent, elles se produisent le matin au réveil, elles sont causées par des pics d’œstrogènes qui causent l’hypersensibilité, croiser par exemple une odeur de cuisine suffira à plonger la femme enceinte dans une envie irrésistible de vomir.

Grossesse

Les nausées interviennent normalement au premier trimestre de la grossesse

Elles disparaissent au troisième mois. Elles sont bénignes, passagères, mais elles n’en restent pas moins désagréables, elles peuvent compliquer le quotidien des femmes enceintes. Selon une étude américaine publiée le 26 septembre 2016, les nausées matinales auraient pour conséquences moins de fausses couches. Pour mettre au point leur étude, les chercheurs de l’université nationale de santé ont analysé les dossiers médicaux de plus de 797 femmes enceintes, 188 grossesses ont été interrompues spontanément. Les volontaires devaient inscrire sur un carnet toutes les nausées ressenties dès le 2e semaine de grossesse. Après la 8e, un questionnaire mensuel leur a été remis afin de noter l’évolution des symptômes.

Les nausées restent malgré tout un mystère

Les résultats ont démontré qu’à partir de la 8e semaine plus de 6 femmes sur 10 ont eu des nausées, 3 sur 10 des nausées accompagnées de vomissements. Les scientifiques en ont conclu d’après les données recueillies que les femmes qui souffraient de nausées avaient un risque réduit de faire une fausse couche, 50 à 70% par rapport aux autres femmes.

L’hypnose peut aussi être un moyen pour gérer les nausées désagréables

Il n’y a aucune explication vraiment précise sur leurs venues, leurs disparitions. Les chercheurs émettent une supposition, c’est peut être une manière de protéger le fœtus contre les toxines amenées par l’alimentation de la mère. Il est tout de fois possible de les atténuer un peu, en éliminant les odeurs trop prononcées, les aliments trop gras, ne jamais avoir le ventre vide, fractionner les repas dans une journée. Les femmes sont différentes, il n’existe aucun remède miracle ni d’aliment à conseiller plus qu’un autre. L’homéopathie peut être une solution, il est toujours conseillé de consulter un spécialiste. Les scientifiques soulignent que les femmes n’ayant pas de nausées ne doivent pas s’inquiéter, si une femme n’a pas de nausées, elle ne fera pas automatiquement une fausse couche.

Grossesse, Pixabay – TawnyNina

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Bébé

Transgenre : un homme donnera la vie à un enfant dans quelques semaines

Pour une personne transgenre, son identité ne correspond pas ou plus à celle que l’état …

Réagissez !