Accueil / Grossesse / La grossesse et le tabac ne font pas bon ménage, il impacterait le poids du bébé

La grossesse et le tabac ne font pas bon ménage, il impacterait le poids du bébé

Grossesse et tabac sont deux mots qui ne vont pas ensemble. Une femme enceinte qui fume s’expose à un certain nombre de risques : fausse couche, grossesse extra utérine. L’idéal pour concevoir un enfant dans de bonnes conditions, c’est bien évidemment d’arrêter la cigarette. Le tabac affecte la fécondité, il peut augmenter le délai nécessaire à la mise en route d’un enfant. Des études ont montré que les femmes qui stoppaient le tabac pouvaient prétendre à une grossesse dans les mois qui suivent l’arrêt.

Grossesse

Les effets du tabagisme sur le fœtus dépendent des quantités fumées

Plus les femmes s’adonnent à cette addiction, plus les risques sont importants. Dans l’utérus, le fœtus reçoit de l’oxygène par le sang de sa mère, quand elle fume, il est chargé en monoxyde de carbone, le bébé est affecté. Tout contribue à une mauvaise oxygénation, cela a un impact sur son poids, sa taille, son périmètre crânien. Ces effets peuvent être graves lorsque l’enfant naît prématurément. Arrêter la cigarette avant de tomber enceinte, c’est la meilleure solution pour protéger sa santé. Pourtant, plus d’une femme sur cinq continue de fumer durant la grossesse, ce qui correspond à plus de 180.000 bébés intoxiqués in-utero. Malgré les messages de prévention, le tabagisme continue d’augmenter chez les femmes enceintes.

Le tabac réduirait le poids de l’enfant à naître

Selon les chercheurs de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, fumer même ne serait-ce que très peu durant une grossesse aurait un impact certain sur le poids de l’enfant à naître. Pour parvenir à ces conclusions inquiétantes, les scientifiques ont suivi plus de 371 femmes enceintes, parmi ces volontaires, 192 ont déclaré fumer moins de 5 cigarettes par jour, 122 entre 5,9 par jour, 37 plus de 10, 20 femmes ont souligné être non fumeuses. Les résultats de l’étude ont mis en évidence que celles qui fumaient plus de dix cigarettes quotidiennement ont mis au monde un enfant dont le poids était réduit de plus de 228 grammes par rapport à celui des mères fumant moins de cinq cigarettes. Pour les auteurs de cette étude, la conclusion est sans appel, fumer lorsque l’on attend un enfant, c’est réduire délibérément son poids de naissance. Il est important de prendre en compte, qu’il n’existe aucun seuil du tabagisme acceptable durant la grossesse. Les nouveaux-nés de petits poids seraient davantage exposés au risque d’asthme, d’obésité à l’âge adulte.

Grossesse, Pixabay – TawnyNina

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sexe

Contraception : les femmes sont de plus en plus séduites par les méthodes naturelles

La première pilule contraceptive a été mise au point en 1956, il faudra attendre 1974 …

Réagissez !