Accueil / Grossesse / Les grossesses tardives seraient associées à une espérance de vie plus longue

Les grossesses tardives seraient associées à une espérance de vie plus longue

Jusque dans les années 70, l’arrivée d’un enfant dans un couple n’était pas toujours le fruit d’une profonde réflexion. Depuis la contraception, le bébé vient au monde au moment où les parents le décident. Avec les études, les femmes ont quelque peu bouleversé le paysage des maternités. La précarité est aussi un frein à la conception, on attend d’être convenablement installé avant d’envisager une grossesse. Les préoccupations des femmes d’aujourd’hui : assurer le plus possible tous les paramètres du quotidien, le bon papa, un travail épanouissant, des amis, un cadre de vie agréable. Les femmes en 2016 ont l’impression après 30 ans d’être davantage prêtes à mettre au monde un enfant.

Une grossesse

De plus en plus de femmes font le choix d’avoir un enfant après 30 ans

Les chercheurs de l’université de Columbia aux Etats-Unis se sont intéressés au sujet. Les résultats de l’étude ont été publiés dans Ménopause. Les  scientifiques ont étudié les chromosomes de 397 femmes d’au moins 70 ans ayant eu au moins un enfant. La longévité est plus étendue pour celles qui ont donné la vie après 33 ans. Ces grossesses tardives sont associées à une longueur des télomètres plus importante, (ce sont les extrémités des chromosomes, ils permettent de protéger la séquence de l’ADN). Ils se dégradent avec le temps qui passe, cela peut aussi être accentué par une mauvaise alimentation, un manque d’activité régulière, le tabagisme.

Ces grossesses tardives permettraient aux femmes de rallonger leur espérance de vie

Aujourd’hui, en France, les femmes n’hésitent plus à enfanter après 30 ans, voire 40 ans. En 2015, plus de la moitié des bébés ont une mère qui dépasse la trentaine soit plus de 456.800 naissances. Toutes ces grossesses très tardives sont possibles grâce à la PMA (procréation médicalement assistée) ou au recours de dons d’ovocytes. Mener une grossesse à 45 ans voire 50 ans comporte des risques pour la mère comme pour l’enfant, elles s’exposent au diabète, à l’hypertension, à une hémorragie lors de l’accouchement. Même si les quinquagénaires d’aujourd’hui font plus jeunes, sont plus dynamiques, elles ont tout de même 50 ans, elles prennent des risques à tomber enceinte.

Chaque âge doit avoir ses plaisirs, être grand-mère peut s’avérer être un passage de la vie très motivant, plein d’émotion. Il faut savoir apprécier les plaisirs de la vie à la bonne période. Les conclusions de cette étude démontreraient que les femmes ayant accouchées après 33 ans seraient plus nombreuses à vivre jusqu’à 95 ans.

Une grossesse, Pixbay – Freestocks

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Grossesse

La grossesse et le tabac ne font pas bon ménage, il impacterait le poids du bébé

Grossesse et tabac sont deux mots qui ne vont pas ensemble. Une femme enceinte qui fume s’expose …

Réagissez !