Accueil / Grossesse / L’ablation des amygdales et de l’appendice aurait un impact sur la fertilité

L’ablation des amygdales et de l’appendice aurait un impact sur la fertilité

Les femmes qui ont subi une opération des amygdales ou de l’appendice auraient-elles plus de chance de tomber enceintes ou cela réduirait-il la fertilité ? Une nouvelle étude britannique vient de révéler que celles qui ont subi ce genre d’interventions seraient même plus enclines à enfanter. Les résultats de cette enquête ont été publiés dans la revue scientifique Fertily and Sterility.

Opération

L’ablation aurait une incidence sur la fertilité des femmes

Les chercheurs de l’université de Dundee en Écosse et ceux du collège of London en Angleterre ont durant plus de 25 ans suivis une centaine de milliers de femmes, 54 675 avaient subi une appendicectomie, 112 607 une ablation des amygdales, 10 340 avaient eu recours aux deux interventions, 35 524 femmes quant à elles n’avaient eu à leur actif aucune opération de cet ordre. Les résultats se sont montrés particulièrement probants dans chaque catégorie, pour plus de 54,4 % des femmes ayant subi l’ablation de l’appendice, le taux de grossesse a été plus élevé, pour ce qui concerne celle des amygdales 53,4%, pour les deux opérations 59,7% par rapport à une population témoin 43,7%. Les résultats de cette étude tenteraient à démontrer que les jeunes filles n’auraient rien à craindre pour leur fertilité si ce genre d’opérations leur étaient infligées.

L’ablation de l’appendice et des amygdales n’est pas à craindre

La fertilité désigne l’aptitude de se reproduire, celle de la femme implique la présence d’organes sexuels sans anomalie. Elle est plus ou moins influencée par l’état psychologique, la qualité de vie, la bonne santé, l’alimentation ainsi que la prise de médicaments. Elle diminue avec l’âge, celle des hommes subit aussi les effets du temps, mais cela est moins marqué et plus tardif. La fécondation naturelle est le résultat de deux cellules sexuelles ou gamète, le spermatozoïde et l’ovule. Quant aux couples qui rencontrent des difficultés à procréer, il est important de signaler que les problèmes de fertilité peuvent concerner l’un ou l’autre des partenaires. Durant de longues années, les étudiants en médecine ont appris que l’ablation de l’appendice et des amygdales avaient un impact certain sur la fertilité, cette étude démontrerait le contraire, les chercheurs vont devoir maintenant chercher le pourquoi de cette affirmation.

Opération, Pixabay – marionbrun

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Bébé

Transgenre : un homme donnera la vie à un enfant dans quelques semaines

Pour une personne transgenre, son identité ne correspond pas ou plus à celle que l’état …

Réagissez !