Accueil / Grossesse / Nouvelle campagne pour valoriser le rôle des sages-femmes

Nouvelle campagne pour valoriser le rôle des sages-femmes

La ministre de la Santé, Marisol Touraine vient de lancer une campagne d’informations ce mercredi afin de mettre en évidence le métier de sage-femme. Le slogan choisi pour donner du peps à cette mise en lumière, « 6 bonnes raisons de consulter une sage femme ». En collaboration avec le syndicat de cette profession ainsi que le Conseil national de l’ordre, plusieurs outils de communication ont été déployés autour d’un message fort « 5 ans pour devenir sage femme, un engagement pour la santé des femmes ».

Une sage-femme

99% de sages-femmes contre 1% pour les hommes

La fonction de sage femme est souvent associée à la grossesse, à l’accouchement, pourtant différentes facettes de ce métier restent aujourd’hui encore inconnues. Cette profession n’a été ouverte aux hommes qu’en 1982. Ce sont plus de 22.000 sages femmes qui exercent dans notre pays. Après une année généraliste, les futures professionnelles intègrent l’une des 35 écoles spécialisées par le biais d’un concours puis débutent un cursus de quatre années d’études. Les professionnels peuvent accomplir leur métier au sein d’un hôpital, d’une clinique privée, au sein des services de la protection maternelle infantile PMI ou en libéral. Ce métier est l’un des plus vieux, il a survécu à la chasse aux sorcières, mais il est souvent resté déconsidéré, empreint de méfiance par une classe dirigeante de médecins, d’obstétriciens. Actuellement, même si cette profession est ouverte aux hommes, 99% de femmes contre 1% d’hommes.

Les sages-femmes peuvent prescrire une contraception, réaliser certaines vaccinations

Depuis la loi votée en janvier 2016, elles peuvent pratiquer l’interruption de grossesse médicamenteuse. La campagne d’informations devrait mieux faire connaitre le métier trop longtemps resté dans l’ombre. Plus de 24.000 affiches, 483.000 dépliants seront disponibles dès le 24 juin prochain dans tous les plannings familiaux, les centres d’éducation familiale, les maternités, les PMI, les centres périnataux de proximité comme le souhaite Marisol Touraine.

Une campagne de sensibilisation basée sur Internet

Internet jouera également son rôle dans cette manifestation de revalorisation, le site du ministère de la Santé sera actif sur le sujet, une vidéo « micro trottoirs », des témoignages de sages-femmes, de patientes seront relayés sur les réseaux sociaux. Marisol Touraine a rappelé que médiatiser cette profession, c’est valoriser un système de santé plus performant, selon la ministre, il est primordial que chaque Français soit bien protégé en matière de santé.

Une sage-femme, Wikimédia – Suzanne M. Day

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Grossesse

Un accouchement en pleine rue, une situation difficile à oublier

Les futures mamans prennent le soin de choisir avec attention l’endroit où elles veulent accoucher …

Réagissez !