Accueil / Grossesse / Vitrification d’ovocytes : malgré un cancer, elle devient maman

Vitrification d’ovocytes : malgré un cancer, elle devient maman

La vitrification d’ovocytes redonne de l’espoir à toutes les femmes atteintes d’un cancer. Certains traitements mettent un terme à la fertilité, mais avec cette technique, elles ont la capacité de donner naissance.

Pour une femme, la naissance d’un enfant est souvent décrite comme un véritable cadeau du ciel. Toutefois, celles qui sont victimes d’un cancer sont amenées à suivre un traitement de chimiothérapie. Ce dernier est drastique, car il détruit les cellules cancéreuses, mais il touche aussi la fertilité de la patiente. Elle devient donc incapable de donner la vie, mais cela c’était avant la mise en place de la vitrification d’ovocytes. Cette méthode consiste à prélever ces derniers avant les traitements pour leur faire subir une congélation très rapide.

Une fillette voit le jour malgré le cancer de sa maman

Cette maman a pu ensuite se faire soigner pour ce cancer sans avoir la peur que son futur soit dépourvu d’enfant. Auparavant, elle avait subi une stimulation pour que les ovocytes deviennent matures. Grâce à cette chimiothérapie, elle a eu l’occasion d’être soignée et les médecins ont décrété la rémission complète. Il est impossible de procéder à une naissance immédiatement, car le patient est soumis à un délai d’attente. Il est nécessaire, car la chimiothérapie est une technique agressive. Avant d’être maman, elle avait été touchée par le lymphome de Hodgkin qui se caractérise par un cancer du système lymphatique. Pour le traitement, il y a bien sûr la chimiothérapie ainsi que la radiothérapie et la greffe de moelle. Cette maladie a été décrite pour la première fois en 1832 grâce à Thomas Hodgkin qui a donc donné son nom à ce cancer qui touchait cette femme du sud de la France.

La vitrification d’ovocytes permet à cette femme d’être enceinte

Lorsque celui-ci a été terminé, cette femme a suivi toutes les démarches grâce à la vitrification d’ovocytes d’une fécondation in vitro. La première tentative a été la bonne, car la grossesse a commencé dans de bonnes conditions. Neuf mois plus tard, elle a donné la vie à une petite fille qui est venue au monde en décembre 2015. Cette histoire qui s’est déroulée aux alentours de Marseille redonne ainsi de l’espoir à toutes les femmes qui sont atteintes d’un cancer et qui ne veulent pas faire un trait sur une éventuelle grossesse.

Grossesse, Pixabay – mvorocha

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Un lit pour bébé

Les couches pour bébé sont maintenant louées

L’hygiène des bébés nécessite de les changer de couches plusieurs fois par jour ce qui …

Réagissez !