Accueil / High-Tech / Application Santé : la HAS souhaite proposer des règles

Application Santé : la HAS souhaite proposer des règles

Le mois de novembre est sans tabac, personne n’a pu y échapper, les applications remportent un vif succès auprès des Français qui veulent tenter le défi. La Haute Autorité de Santé s’est intéressée à toutes ces applications, elle veut en fixer les règles alors que plus de 45% des individus ont recours à une App santé dans leur vie de tous les jours. La commission nationale de l’informatique, des libertés ainsi que l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information vont devoir améliorer la qualité de toutes ces applications et autres objets connectés.

Mobile

Les applications santé sont-elles vraiment utiles ?

Comme dans toute chose, il y a du bon et du mauvais, les applications santé ne dérogent pas à la règle. Tous les objets connectés sont très à la mode en matière de santé, de fitness : capteur d’activité, le biberon qui calcule la durée des repas, la vitesse des tétées, la montre qui surveille le sommeil, les brosses à dents connectées, le pilulier, la seringue d’insuline… On pourrait rallonger cette liste presque à l’infini tellement elle est longue. De plus en plus de patients utilisent des applications mobiles de santé et effectuent des recherches sur internet avant de se rendre chez un médecin, ce qui modifie la relation patient/professionnel. Les Français avec toutes ces applications veulent en quelque sorte, une béquille qui les accompagne, les rassure.

Le smartphone est devenu aujourd’hui un accompagnateur indispensable que l’on soit malade ou non

Les applications font parties intégrantes de la vie courante de nombreuses personnes. Il en existe plus de 50.000 sur différentes plateformes mobiles. La Haute Autorité de Santé face à cette recrudescence veut plus de transparence, une plus grande variété d’informations ainsi qu’une qualité irréprochable. La HAS voudrait également que les applications et les objets connectés proposent des mesures de données précises, que les bugs soient évités même anticipés. La confidentialité, l’anonymat restent des atouts majeurs. Afin d’améliorer le développement des applications, elle publie un référentiel de plus de 101 bonnes pratiques.

Mobile, Pixabay – Unsplash

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Application

Quelles sont les meilleurs applis santé à télécharger ?

On entend souvent dire que les téléphones portables sont nocifs pour la santé. Il est …

Réagissez !