Accueil / High-Tech / Australie : l’incroyable découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure

Australie : l’incroyable découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure

Le nouveau dinosaure gigantesque inédit, découvert en Australie, vivait au temps géologique du Crétacé. C’est le paléontologue australien Elliot Winston, qui l’a sorti de l’oubli, et lui à donné son nom, à savoir Savannasaurus elliottorum. C’est le premier spécimen de Titanosaurus ayant vécu en Australie, ce qui bouleverse les origines et la répartition initiales de cette famille. Non sans une certaine affection, il porte aussi le sobriquet, moins sibyllin qu’en latin, de Wade.

Dinosaure australien

Une découverte tenue secrète pendant dix ans avant son officialisation aux yeux ébahis du grand public ravi

Cette nouvelle espèce de dinosaure, un lointain cousin du chouchouté Diplodocus, est membre de la famille des Titanosaurus (lézard titanesque si nous francisons le terme), qui est un genre sauropode. Il est donc l’un des plus grands dinosaures herbivores ayant vécu sur Terre, avec une taille pouvant osciller entre 12 à 15 mètres, du haut de son très long cou. Si sa découverte remonte à 2005, dans l’état du Queensland, c’est que plus de 10 ans de travail ont été nécessaires pour extraire, nettoyer, et reconstituer le puzzle, même partiellement achevé d’une quarantaine d’os de ce spécimen, introuvable ailleurs : 20% de son squelette est désormais visible par le grand public, dans son nouvel écrin désigné, qui est l’Australian Age of Dinosaurs Museum.

L’espace terrestre était alors formé par un seul supercontinent, la Pangée, en pleine phase de se scinder

La revue Scientific Reports, rapporte une étude, nous permettant de mieux comprendre les origines de Wade et son histoire migratoire imputable de celle de ses ancêtres. En effet, les chercheurs apportent un argument solide sur l’origine des Titanosaurus : l’actuelle Amérique du sud serait le berceau de leur apparition. Ils auraient, par la suite, immigré en Australie, selon les estimations les plus plausibles, il y a 105 millions d’années, via l’Antarctique, au climat plus supportable et même accueillant pour les arbres à foison. Notons qu’un unique continent, ce qui explique que le voyage terrestre était alors possible, était formé par l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde (où a été identifié le premier Titanosaurus en 1879), l’Antarctique, et bien sûr l’Australie.

Dinosaure australien, /YouTube

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

données perdues

Mes données sont-elles perdues ?

Vous venez par erreur de supprimer un fichier très important et malheureusement vous n’avez pas …

Réagissez !