LOADING

Type to search

Chine : la robotisation massive d’un site industriel de Foxconn qui s’en explique

2 années ago
Share

Foxconn Technology, est un groupe industriel taïwanais, fondé en 1974, spécialisé dans la fabrication de produits électroniques, dédiés tout autant à l’informatique qu’aux smartphones, et principalement implanté en Chine. Son site de production majeur est en effet situé dans la ville de Schenzen où nous recensions, en juillet 2011, 400 000 de sa nébuleuse totale d’employés, estimée à plus de un million.

Crédits Photo : Pixabay

Le géant taïwanais, est fréquemment pointée du doigt pour les conditions de travail dans ses usines : des employés les surnomment, brisant un tabou honteux, du terme révélateur de « usines à suicide ». Foxconn, a annoncé, que dans une de ses usines, la masse salariale allait être allégée de plus de sa moitié, pour passer de 110 000 à 50 000 employés (nous sommes curieux de leur indignation que nous devinons) remplacés par 60 000 robots. Ce chiffre est totalement inédit de par son ampleur.

Foxconn veut assurer pour franchir avec succès le cap de la robotisation et rassurer sa masse salariale suspicieuse et soucieuse

Il y a eu deux annonces officielles concernant cette mesure révolutionnaire sacrifiant une masse salariale prise au dépourvue et squeezée par la robotisation : l’une a été de l’ordre d’un membre appartenant au gouvernement chinois qui s’est confié au South China Morning Post. Le groupe Foxconn Technology, de son côté, confirmé à la nouvelle, que beaucoup jugeront abrupte, par l’intermédiaire de la BBC : l’entreprise a justifié son choix sous couvert d’un motif rassurant en affirmant vouloir sacrifier les tâches répétitives à ses employés, qui verront d’autres portes, à l’intérieur de leur entreprise, s’ouvrir sur des voies professionnalisantes promises comme plus gratifiantes. La robotisation à tout prix n’est pas encore entérinée : l’usine concernée n’est sans presque le moindre doute une expérimentation.

Foxconn a parfaitement huilé son discours avec des mots-clés pour des promesses humainement acceptables et réelles

Il est intéressant de décrypter le langage, tout mot devant être approprié et ne pas froisser des ennemis au nombre de trois et dont la méfiance est presque inscrite dans les gènes : une classe ouvrière craignant pour son devenir, des principes éthiques pouvant être invoqués comme étant purement piétinés par diverses ONG, et l’effet-miroir déformant des médias. « Nous robotisons des tâches répétitives réalisées par des employés », a ainsi asséné Foxconn. En invoquant la piste, en termes d’image de marque à ne surtout pas écorner, qu’est la formation, Foxconn ajoute que c’est une logique du gagnant-gagnant qui prévaudra : « recherche », « développement », « contrôle des processus et le contrôle de qualité » seront les nouveautés qui s’offriront aux employés, et toute coupe salariale massive et à été aussi formellement démentie.

Robot, Pixabay

1 Comments

  1. tonygalo54 9 juin 2016

    La multiplication des robots industriels et leur adaptation très rapide à un grand nombre de tâches manufacturières ou logistiques exposent les travailleurs à des risques pour leur sécurité : ceci est d’autant plus accentué dans les cas des nouveaux robots collaboratifs qui partagent un même espace de travail, en réalisant des travaux avec les opérateurs : La prévention des risques de la robotisation industrielle : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=546

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *