LOADING

Type to search

Droit à l’oubli et Google : un comité tente de trouver un équilibre

3 années ago
Share

Le droit à l’oubli est un sujet épineux pour Google qui tente de trouver un équilibre. Un comité de 10 personnes doit réfléchir sur ce projet.

Google

[/media-credit] Google

Le droit à l’oubli est assez complexe et Google tente de réfléchir sur ce sujet épineux en faisant appel à un comité. Pour tenter de comprendre cette actualité, il faut se pencher sur la décision de la Cour de justice de l’UE. Cette dernière a révélé que les internautes ont la possibilité de demander aux moteurs de recherche de supprimer les contenus où leur identité apparait. Par conséquent, ces derniers sont susceptibles d’être désindexés et de nombreux internautes ont apprécié ce fonctionnement.

Comment concrétiser le droit à l’oubli ?

Par conséquent, Google a obtenu plusieurs requêtes concernant ce droit à l’oubli qui faisait référence à des messages injurieux, des photos gênantes, des articles de presse… Toutefois, ce concept pose un sérieux problème à Google. En effet, sur une page dédiée au droit à l’oubli, la firme de Mountain View déclare qu’elle doit évaluer « au cas par cas le droit à l’oubli d’une personne et le droit à l’information du public ». Par conséquent, un équilibre entre ces deux mondes doit être trouvé. Google a le souhait de respecter cette décision sans pour autant endommager le droit à l’information.

resultat_officiels_du_bac

Le sujet épineux du droit à l’oubli

Au vu de la complexité de cette affaire, Google a décidé de mettre en place un comité de spécialistes, ils se pencheront ainsi sur le droit à l’oubli notamment pour identifier les principes qui permettront d’évaluer chacun des cas. Les experts doivent recueillir les informations obtenues via divers acteurs et via cette nouvelle page, car les internautes ont l’opportunité de donner leur avis. À l’automne prochain, des consultations seront organisées par ce comité qui aura ensuite l’opportunité de partager ses résultats. Ces derniers devraient permettre à Google de combler les attentes de chacun en ce qui concerne le droit à l’oubli.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *