LOADING

Type to search

Europe, satellite précieux de Jupiter, cacherait dans un océan secret, ce trésor qu’est la vie

2 années ago
Share

Le satellite Europe est un satellite naturel de Jupiter, le sixième par la distance et le deuxième parmi les quatre satellites galiléens (les trois autres se prénomment Io, Ganymède et Callisto et furent découverts avec Europe en 1610 par Galilée). Europe fait partie des 67 satellites connus, gravitant autour de Jupiter, par tous les astrophysiciens. Europe est une lune émaillée de fractures et une candidate sérieuse à la vie dans notre Système solaire. Elle est fortement soupçonnée par les scientifiques de la NASA, d’être un monde aux composants chimiques étant favorables à l’éclosion et au développement d’une première forme de vie extra-terrestre : celle-ci serait localisée sous sa surface gelée qui cacherait un océan hors normes d’eau liquide salée et présenté comme potentiellement habitable.

Une présentation du satellite Europe en ce qui concerne ce que l’on voit et ce qui demeure caché à savoir un océan peut-être propice à la vie

Europe ne cesse d’attiser la curiosité de la communauté scientifique dévouée pleinement à l’exploration spatiale. Europe présente un diamètre qui atteint  3121 kilomètres et gravite, selon les estimations, à 671 000 kilomètres de la planète Jupiter (la planète la plus grosse de notre Voie lactée se distinguant aisément de ses concurrentes par sa masse, son volume, et pour clôturer les records, son rayon). Les deux sondes Voyager, à partir de 1979, puis la sonde Galileo entre 1995 et 2003 ont été prodigues d’images saisissantes de cette chère Europe courtisée donc surtout par le NASA qui n’a pas oublié les trois autres satellites galiléens. Nous avons été témoins de clichés pour l’occasion saisissants avec une diversité géologique notable et un monde couvert d’une banquise épaisse mais loin d’être lisse et figée : elle est lézardée par diverses fractures qui expliquent son apparence zébrée mais ceci uniquement sur sa surface. Europe est ainsi frappée par une tectonique des glaces nous laissant deviner l’existence crédible d’un océan liquide en souterrain. La NASA prend cette supposition très au sérieux puisque tous les éléments indispensables à l’apparition de la vie sont en vérité réunis (énergie, eau liquide, nutriments).

Après Voyager et Galileo, 2 sondes historiques, Europa Clipper prendra le relais spatial en 2020 pour des conclusions souhaitées positives

La NASA est sur le point maintenant d’envoyer une  nouvelle mission sur Europe pour avoir la confirmation escomptée d’une vie sur cette lune : un vent optimiste souffle avec beaucoup d’ardeur même dans un esprit concurrentiel avec l’ESA désirant également sa part du gâteau sensationnel si la vie, sous quelque forme que ce soit, était découverte. Pour en avoir la certitude, il va falloir franchir une étape nouvelle de l’exploration spatiale pour effectuer des analyses pointues se révélant exacerbées à l’extrême. Ainsi, la NASA a déjà pris la décision d’envoyer là-bas une sonde plus sophistiquée. Cette dernière, incorporée dans le projet ambitieux qu’est Europa Clipper, au coût s’élevant à 2 milliards de dollars, sera opérationnelle au début de la décennie 2020. Avec un poids colossal de trois tonnes, elle sera équipée d’instruments complets et nombreux à commencer par un radar capable de sonder l’océan présent sous la surface de la planète. Le transit de la sonde est évalué à 6 ans. L’appareil se placera ensuite en orbite autour de Jupiter. La partie scientifique de la mission comporte 45 survols d’Europe sur une période de 3,5 ans. Nous croisons donc le plus fortement possible nos doigts de Terriens.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *