Accueil / High-Tech / Implant contraceptif : les femmes l’allument avec une télécommande

Implant contraceptif : les femmes l’allument avec une télécommande

L’implant contraceptif évolue avec les nouvelles technologies puisqu’il est possible de l’allumer ou de l’éteindre avec une télécommande.

Implant contraceptif
[/media-credit] Implant contraceptif
Le monde du high-tech a largement évolué ces dernières années, l’implant contraceptif bénéficie ainsi de cet essor et des nouvelles technologies. Aujourd’hui, il est possible de communiquer grâce à  la domotique avec divers appareils, les consommateurs peuvent suivre leurs fonctions vitales via des applications et les femmes ont l’occasion d’utiliser un implant contraceptif à l’aide d’une télécommande. Cette dernière n’est donc pas réservée à la télévision puisque l’Institut de Technologie situé au Massachusetts a inventé un nouveau concept. Pour comparer avec le modèle actuellement commercialisé, les femmes doivent retirer l’implant contraceptif pour qu’il cesse de fonctionner.

Le monde high-tech s’invite sur l’implant contraceptif

Or, avec cette contraception 2.0 présentée par The Verge, les chercheurs américains proposent de l’éteindre et de l’allumer en utilisant simplement une fonction On et Off. En parallèle, la référence classique offre une durée de vie de trois ans, mais les scientifiques ont travaillé sur ce concept en augmentant considérablement la durée. Par conséquent, l’implant contraceptif nouvelle génération pourra rester sous la peau pendant près de 16 ans. Certains ne seront toutefois pas rassurés, mais il faut noter que ce nouveau modèle n’est pas commercialisé. Même s’il fonctionne avec une batterie, il faut noter que le courant délivré est faible.

resultat_officiels_du_bac

Un implant contraceptif dernière génération

Le monde de la contraception et de la protection est donc au cœur des inventions, car plusieurs créations concernant le préservatif ont été partagées. Certaines tentent de mettre au point une matière seconde peau beaucoup plus agréable et plus résistante. D’autres se concentrent sur le format en développant une mini capote qui se positionnerait uniquement sur le haut du pénis. Les scientifiques tentent donc de développer l’implant contraceptif qui délivrerait quotidiennement 30 microgrammes de progestatif. Avant la commercialisation, les femmes attendront sans doute que des tests soient effectués, car la durée de 16 ans pourrait apparaitre comme très longue et inadaptée à la vie d’une femme. La télécommande pourrait également poser des problèmes de sécurité. Même si ce projet n’est pas encore abouti à 100 %, il montre que le monde de la contraception s’inspire du secteur high-tech.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Bijou

Les bijoux deviennent désormais intelligents pour étudier votre santé

Difficile de passer à côté de ces objets connectés qui ont largement envahi notre quotidien. …

Réagissez !